Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Compteur

compteur gratuit

Publié par Lolie

 
Un voile de tristesse s’est posé sur ma vie,
Au moment où tu m’as déclaré
Que notre belle entente n’était pas amitié,
Mais pour toi Amour fou
Fou et désespéré,….
Je peux avec toi partager mes bonheurs,
Tu peux poser sur moi
Tes peines et tes tourments
Je peux te dire mon désespoir
Et ma peur bien souvent
Tu peux me raconter tes matins de soleil
Nous pouvons rire et nous moquer des gens
Nous pouvons écrire poèmes et romans
créer des émotions a travers tes dessins,
Me donner l'envie de faire leurs destins....
 
Mais il n'y a pas d'amour chez moi,
Je t'aime oui, comme un ami de confiance...
 
Je voudrais tant que rien ne soit arrivé
Que ton cœur de peintre n’accepte de rêver
Que mon âme de poète se soit émerveillée
Jusqu’à tomber d’amour et de désir mêlés,
Que nous puissions tous deux inventer demain
Rêver que cet amour n’aura jamais de fin
Je vois en toi mon esprit qui danse
Je vois dans l’homme que tu es la femme que je suis
Je sens ta tristesse et ta désespérance
Je respire à ton rythme lorsque tu donnes la vie
Je partage avec toi la solitude extrême
Des êtres que la vie implacable malmène
Et qui se relèvent après chaque combat
Le cœur encore plus grand,
Plein d’amour et de joie,
Ce lien solide qui nous donne la foi
 
Mais je ne peux t'aimer comme toi
qui écrit ce mot dans tout son innocence

Je vois en toi un ami, un frère
Tu vois en moi la femme de tes rêves
Mais ne suis qu’un cliché, une simple photo
Immuable et souriante posée sur l'écran de ton bureau
si mes yeux te parlent dans le profond silence
de ces quelques mots,  ils te le disent attristés
Et je comprends que pour toi,
tu les reçois comme un couperet....
Tu es pour moi
L’oiseau qui traverse le ciel
La douceur ou la force du vent qui balaye
 Tous les nuages gris qui s’amoncellent
Parfois quand la force me fuit
Tu es la chaleur du soleil, les rires d'enfants
Les odeurs de gelée de groseilles
Tu es la lumière qui brille dans ma nuit
La tendresse, la musique
L’art et la poésie
Toutes mes larmes en torrents
Tu es mon sauveur des pièges de ce temps
Tu es la mer qui danse sur mes plages d’oubli
Les dunes qui se dressent pour empêcher
Le raz de marée d’eau tristesse
De submerger trop vite ma vie.
Tu m’es aussi précieux que les matins bleutés
Que les nuits noires toutes auréolés
De rayons de lune qui viennent adoucir
Les ombres inquiétantes de tous mes souvenirs
Tu es mon ami, un des plus chers qui soit
Mais je sais que je ne peux hélas
 Rien faire de plus pour toi
Qu'une mais pour soutenirs tes faiblesses
Je meurs un peu chaque jour qui passe
Mon existence est un long et triste face à face
Je n'ose même plus me regarder dans cette glace
de peur de comprendre pourquoi tu t'es tant accrocher
j'aimerais, ces derniers moments, pouvoir les effacer...
Entre ton absence qui rôde et me détruit le coeur
 Et ma peine qui s’accroche à des rêves d’ailleurs
Aux souvenirs ténus et fragiles
De cette amitié puissante que nous avons connu…
Qui vit au fond de moi, survivant à la peine.
 Et je crois que plus jamais,
Je ne dirai « je t’aime »
de peur que ce mot soit encore détourné
et ne témoigne pas ce que je voulais donné.....
C’est pourquoi
Malgré tous les sentiments
Que je ressens pour toi
Je peux te dire que Je ne t’aime pas
mais que je t'aime d'amitié
et que ca, c'est aussi précieux 
qu'une perles d'eau coullant mes yeux
Et c'es ca notre force, notre secret
 
Lolie
 
 
A un ami que je peine de ne plus entendre.....
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article