Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Compteur

compteur gratuit

Publié par Lolie

Les différences entre la rue et les bars/discothèques


1. Dans la rue, les filles ne s’attendent pas à se faire draguer.

Alors que dans les bars et discothèques, elles s’y attendent. Certaines auront de ce fait un comportement plus défensif. D’autres sont même là pour ça.


2. Dans les bars et discothèques, les filles sont rarement seules.

Elles y sont avec des copains, des copines… Elles sont en groupe.


3. Les distractions

Les bars et discothèques sont des endroits beaucoup plus chaotiques. Il y a plein d’éléments essayant d’attirer, de distraire et de stimuler le public : musique, effets de lumière, copains, copines, champagne, dragueurs, soûlards, drogues…

 
Les principes de base de la drague

Malgré ces différences, les principes de base restent les mêmes. Pour un aperçu complet des principes de base, consulte l’article “La Meilleure Phrase De Drague”.

C’est d’ailleurs grâce à ces principes de base que j’ai battu mon record : de l’approche à la conclusion en 7 minutes (chrono !). Et quand je dis conclusion… Tu vois de quoi je parle. ;-) Soit… Revoici brièvement les principes de base

:

  • Sincérité, clarté, neutralisation des objections, sourire et approche de dos et sur le côté pour la désarmer.
  • “Petite” distance interpersonnelle, interjections et parler haut et fort pour capter son attention.

 

Je répète : malgré les différences, la base reste la même. Autrement dit, tu peux gérer, tu peux surmonter ces différences en respectant les principes de base. C’est hyper simple. Voici comment :

 
1. Les filles s’attendent à se faire draguer

Certaines auront de ce fait un comportement plus défensif… D’autres sont mêmes là pour ça. Solution ?

Sincérité, clarté, neutralisation des objections, sourire et approche de dos et sur le côté pour la désarmer. Et “Petite” distance interpersonnelle, interjections et parler haut et fort pour capter son attention.

Bref, capter son attention et surtout la désarmer.

 
2. Les filles sont en groupe

Et c’est là que beaucoup d’hommes échouent. Certains n’osent même pas aborder une fille qui est en groupe. Ils ont peur de se faire ridiculiser ou même de se faire taper dessus. Comment faire ?

Tu dois parfois (pas toujours) gérer son groupe. Ses ami(e)s viennent te bloquer ? Ses ami(e)s interviennent simplement pour discuter avec toi ? La solution ?

Sincérité, clarté, neutralisation des objections et sourire pour les désarmer. Donc pour bien gérer ses ami(e)s tu dois les désarmer. Ne les snobe surtout pas. J’insiste sur ce point. Tu dois toujours rester souriant et répondre avec honnêteté. C’est quelque chose que peu d’hommes font.

“Pourquoi tu l’as abordée ?” demandent ses ami(e)s. “Heu, ben… Je ne sais pas. Juste comme ça. Pour parler un petit peu” réponds-tu d’un air hésitant.

Non ! Tu gardes ton plus beau sourire et tu leur dis : “On ne se connaît pas encore. Mais je l’ai vue et je la trouve mignonne. Alors je me suis dis que j’allais venir lui parler.”

Tu vois ? Tu y reconnais les principes de base ? Je me souviens la première fois que j’ai répondu si honnêtement… Avant, quand je répondais, les ami(e)s essayaient quand même de me casser, de reprendre leur copine.

Mais dès que je suis devenu plus honnête, j’ai commencé à obtenir des réponses du genre : “Heu… Ben ok… Alors on vous laisse à deux. Julie, tu nous rejoins après ? On reste là.”

Incroyable n’est-ce pas ? Beaucoup de mes amis dragueurs ont aussi adopté ce comportement, cette attitude… Ils me disent tous : “Konsti, c’est incroyable. Cette honnêteté désarme complètement les gens.”

Je dirais même qu’en étant honnête les gens te respecteront davantage. Pas besoin de se cacher, ni d’avoir honte. L’attirance entre deux êtres humains est quelque chose de naturel.

Par contre ce qui est “bizarre” c’est que très peu de gens osent s’ouvrir et exprimer cette attirance. Ils ont peur. Ils ont honte. Ils croient que c’est malsain. Ils croient qu’exprimer cette attirance est une insulte. Faux ! C’est une preuve de courage et de confiance en soi. C’est un compliment.

Ah, avant que j’oublie : tu dois vraiment être honnête. Tu ne dois surtout pas réduire cette honnêteté à une simple technique de drague. “Wow, cool ! Je vais employer la technique de l’honnêteté.” Non !

“Je vais employer la technique de l’honnêteté.” signifie : “J’ai un manque de confiance en moi. Et pour compenser ce manque de confiance je vais essayer de contrôler, de manipuler et de dominer les gens en employant la technique de l’honnêteté.”

Et dans ce cas-là tu n’es plus honnête. Tu deviens tout simplement manipulatif. Et les gens, et surtout les filles, le sentiront.

 
3. Les distractions

Facile… Toujours la même réponse : les principes de base. Tu me dis : “distractions ?” Je te dis : “Capter son attention.”

Comment ? “Petite” distance interpersonnelle, interjections et parler haut et fort. C’est aussi simple que ça.

Allez, je suis vraiment de bonne humeur aujourd’hui. Je vais te donner encore quelques bons conseils.
Augmenter ton énergie et faire une bonne impression

Premièrement, pour augmenter ton énergie (tu te sentiras très rapidement à l’aise). Et deuxièmement pour faire une bonne impression auprès des autres femmes (ce qui les désarmera davantage).

Voici une de mes phrases préférées pour les bars et les discothèques. Elle est hyper banale, mais tellement efficace pour enclencher la conversation : “Hé, dites-moi… Je viens justement de prendre boisson X, mais je pense que je vais changer après. Alors je me suis dit que j’allais vous demander. C’est quoi que vous buvez ?”

Basique n’est-ce pas ? Tu y reconnais certains éléments de base ?
Sincérité : je décris mes pensées et émotions.
Je décris la situation pour neutraliser les objections.
Interjection : “Hé, dites-moi…”
Et cetera.

Tu connais la réponse que j’obtiens le plus souvent ? “Tiens… Goûte.” Souvent, je les taquine directement après : “Ah, mais c’est typiquement une boisson pour femmes ça.” Et c’est parti. Il n’en faut pas plus pour faire une bonne première impression.

Tout récemment, un de mes élèves qui n’était jamais (vraiment jamais) sorti en bar a obtenu un numéro et une adresse e-mail juste en utilisant cette phrase d’approche. Il est devenu tellement confiant qu’il a commencé à improviser, à revenir chez les filles, à les faire rigoler… J’étais tellement surpris que je suis resté à 5 mètres pour observer la scène.

Revenons à la suite de mon approche. Car une bonne première impression ne suffit pas. Ce n’est que le début. Donc, après l’approche avec le verre… je pars.

Oui, je pars pour draguer d’autres femmes. Je ne le fais pas toujours et ce n’est pas nécessaire de le faire. C’est juste un conseil supplémentaire.

Je pars pour parler à d’autres femmes, pourquoi ?

 

  • Pour voir celles qui me plaisent le plus.
  • Pour créer plus d’opportunités.
  • Pour chauffer mes “muscles sociaux” et pour augmenter mon énergie.
  • Pour augmenter ma valeur sociale et pour me faire désirer davantage.

 

Et de nouveau, tu n’es pas obligé de partir. Tu peux aussi bien rester avec les premières filles que tu as abordées et faire progresser l’interaction en exprimant tes intentions, par exemple. C’est comme tu veux. Ce qui compte c’est d’agir. Mieux vaut ne commettre que des erreurs que de ne rien faire.

 
Bon, ça commence à faire un peu beaucoup. Pour cette raison je vais te donner une petite synthèse, car…


la répétition est la meilleure amie de l’apprentissage

 

http://coachdrague.over-blog.com/

Commenter cet article