Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Compteur

compteur gratuit

Publié par Lolie

La fille entre dans le bar, quelques clients la regardent et retournent dans leurs passés, elle s'avance, cherche quelque chose et déçue, s'installe a une table au fond de la salle, commande un verre d'alcool, une sensation de peur sur son visage, ellea peur de ne pas trouver ce qu'elle est venue chercher... un homme rentre, un grand manteau sur ses épaules, sans rien dire, il repère la femme et se dirige vers elle, discrètement, sans un moindre mot, un échange mystérieux se fait, quelques euros contre un petit sachet. elle se lève sans avoir terminer de boire son verre, elle se précipite vers une porte, l'ouvre et s'engouffre a l’intérieur... un petit couloir l'emmène vers une autre pièce, une odeur d'urine s'en échappe, forte, qui prend a la gorge, elle entre, dans une autre pièce, ce sont les toilettes, mixtes, un homme termine de se vider, elle s'en fou et entre dans un box, ferme le verrou et machinalement, s'assoit sans aucune hésitations... son string a mi cuisse... elle pose son sac sur ses genou et sort un morceau de chiffon, repose son sac sur le sol et déplie le chiffon sur elle.. dedans, un briquet, une cuillère, et une seringue... ce sont des gestes qu'elle a l'habitude de faire, parfait, minutieusement, elle verse le contenu du sachet dans la cuillere et avec le briquet, chauffe le tout... puis utilise la seringue pour récupérer un liquide translucide, la pause délicatement par terre, elle sort une lanière de son sac et la noue a son bras, sert fort, elle s'aide de ses dents, quelques veines apparaissent, son bras etait couvert de petites marques, elle s(injecte dans l'une d'elle, le liquide, enlève la lanière et se détend, s'appuyant contre le mur salle pour ne pas tomber et elle s'envole, loin, son regard etait vide, humide, sans vie, ses bras pendait dans le vide... elle etait loin, dans son délire, dans son monde artificiel, une illusion de bien être ou elle oubliait ses souffrances...dans un instant, elle se réveillera, légère, presque guérit, comme si rien n’était, elle sortira de ce café et rentrera dans son quotidien fait de rafistolage fragile... seul ses yeux portaient encore la trace de son délire..... 

Lolie

Commenter cet article