Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Compteur

compteur gratuit

Publié par Lolie

Petite recréation torride...

J'ouvris la porte de l'appartement, je savais que tu étais là, dans la chambre, impatient, nous avons des petits codes pour se dire des choses, comme des préliminaires, et là, la porte d'entrée légèrement ouverte comme un oublie en était un, une musique, lente, obsessionnelle, J’enlève ma veste, la faisant tomber a terre, j’avançais d’un pas lent, déboutonnant les boutons de mon chemisier, un a un, dansant sur la musique, tu me voyais du lit, par un jeu de miroir, mon chemisier tomba a terre suivi de peu par ma jupe, me baissant pour enlever mes bas, je les faisais glisser le long de mes cuisses, de mes jambes, sensuellement, je poussa la porte de la chambre, me présentant dans son encadrement, vision érotique du a la lumière derrière moi, tu étais allonger sur le lit, nu, le sexe dans ta main… Je me caressais devant toi, oscillant du bassin, remontant de mes mains ma guêpière blanche, te dévoilant juste ce qui faut de mes seins, j’avançais lentement vers le lit, montant a son extrémité, a quatre pattes, tu écartais tes jambes pour me faire un passage, m’abaissant pour caresser ton sexe de mes seins, que tu libera en retirant mon haut, je m’étendis sur toi pout poser un baiser sur ta poitrine, puis tes lèvres, nos langues se mélangeant, ma main faisait un mouvement lent sur ton sexe que je sentais durcir, tendis que les tiennes agrippaient mes fesses, les malaxant avant de t’aventurer  entre mes cuisses, assise sur toi, je sentais ton sexe dur écartait ma culotte pour se frayer un passage en moi, il força sans difficulté mon intimité et sensuelement, je bougea mon bassin pour qu’il pénètre plus profondément en moi, mes mouvement devinrent de plus en plus rapide, je sentais ton désir monter, tes doigts entraient dans ma chair, mes ongles dans la tiennent, ma respiration s’accélérait au rythme de la tienne, je plaça mes bras en arrière, me redressant, me cabrant pour sentir ton sexe encore plus profondément en moi, au moment ou je ne pouvais plus retenir ma jouissance, je me pencha vers toi pour t’enlacer poussa un cri sourd au moment même ou tu déposais ta semence, comme un cadeau explosif, au plus profond de moi……

Commenter cet article