Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Compteur

compteur gratuit

Publié par Lolie

      Qu'elles se pratiquent à deux ou en solo, les danses de séduction cartonnent. Urbaine, caribéenne ou fitness, on y va pour se galber et doper son potentiel sensuel. Ambiance festive et lascive garantie. Alors c'est parti, mettez un peu de sensualité dans ce monde de brutes !

Danser est devenue une pratique sportive en hausse. "C'est un des meilleurs entraînements qui soient. La danse permet de faire du sport en s'amusant et de galber son corps en bougeant en rythme, dans le plaisir" explique Iskender Akhoune, fondateur de l'académie de danse Caribailes et responsable du plateau danse au salon Mondial Body Fitness Form' expo1 . Les bénéfices corporels de la danse sont nombreux : souplesse, endurance, agilité, dépense physique à laquelle s'ajoute un nouveau rapport au corps, au plaisir et à l'autre.

Je me mets au  Hip hop New style

  • C'est quoi ?  Synthèse de tous les styles de hip hop, un mouvement apparu aux USA dans les années 70, le New style mixe la Top Dance et le Modern Jazz. Mis en vedette dans les clips actuels (de Justin Timberlake, notamment), cette danse urbaine est marquée par l'esprit des battle (sorte de défi dansé) et son ambiance festive. Avec le hip hop new style, vous voilà propulsée illico  au rang d'une Missy Elliott !

Hip hop 

  • Et sur le parquet ! Vous pensez encore que le Hip Hop se danse exclusivement au sol ? Vous avez quelques rames de métro de retard ! Debout et en solo, ça démarre par une séquence dite de Warm up, soit 20 minutes d'échauffement.  "On échauffe tendons et ligaments, on étire les gros muscles et on protège sa ceinture scapulaire pour s'éviter un tour de rein", précise Iskender Akhoune.

La chorégraphie s'apprend bloc par bloc. D'abord on décompose pour comprendre le mouvement, ensuite on répète plusieurs fois pour intégrer, enfin on se lâche, on adopte la sexy attitude, sans retenue. La musique mêle des tubes de R'n'B et de soul, très rythmés. Quand on a un bon niveau, on peut se lancer dans des mini battles et tester son pouvoir de "tombeuse".

  • Une astuce de pro : si on reste souple dans les genoux, dans les épaules, les poignets et les coudes, le reste suit. Pour se sentir follement sensuelle, on bouge le bassin et son buste, total lascif et en rythme.
  • C'est bon pour : Tout le corps travaille, avec un focus mis sur le travail des articulations. Les positions semi-pliées sollicitent les jambes et encore plus les cuisses et les fessiers. Affinement de la taille garanti, au fil des figures de rotation autour de cet axe..
  • .Où pratiquer : L'agence Dancefloor 8/10 Rue de Valmy, 93100 Montreuil, Tel : 01 48 57 28 70 Académie de danse Caribailes 32, rue du capitaine Marchal, 75020 Paris, Tel : 09 54 44 02 54  - Le Hip Hop a son festival incontournable, Juste Debout Tel : 01 42 06 51 50

Je me mets à la Bachata

  • C'est quoi ? Danse nationale de la République Dominicaine, la Bachata fait de plus en plus d'émules, depuis la sortie du titre Aventura - Obsecion, dont le clip a déjà été vu près de 7 millions de fois sur YouTube :
 

BachataSouvent comparée à la musique cubaine avec un son où prédominent guitares, bongo et maracas, la Bachata attire tous les couples. Son aspect chaloupé "so caliente" sur des rythmes sensuels et romantiques en fait la concurrente directe de la salsa...

  • Et sur le parquet : La Bachata s'apprend en ligne, pour commencer. Un pas en avant, un pas en arrière, et hop un déhanché. Plus simple que la salsa et plus complexe que le merengue, cette danse est basée sur un système de contretemps en 4 temps : 3 pas suivis d'un déhanché sur le 4ème temps. Une fois qu'on l'a intégré, c'est bon. Ensuite on peut se déhancher, onduler, faire des vagues...

La danse joue avec le sentiment amoureux et la séduction, alors on raconte son désir avec tout son corps.  Le moment le plus hot ? L'apprentissage d'une figure dite "pluggée" où gambettes et bassin sont imbriqués dans son partenaire, le buste en retrait, exprimant une distance du coeur que le désir semble ignorer... Incandescence garantie.

  • Astuce de pro : Savoir se placer et bien respirer est essentiel, sinon on risque de manquer de souffle et de devenir cramoisi (et donc peu sexy). Le rythme est plutôt intense.
  • C'est bon pour : Cette pratique cumule les  vertus d'un sport d'endurance, avec des bienfaits cardio-vasculaires et musculaires. Les jambes sont très sollicitées, les épaules aussi, vous vous assurez ainsi un joli maintien. L'assimilation des sucres augmente et le déstockage des graisses aussi. À la clé : un corps, mince et ferme...
  • Où pratiquer : L'Académie de danse Caribailes, 32, rue du capitaine Marchal, 75020 Paris, tel : 09 54 44 02 54     :  

Je me mets  au Sensual Move

  • C'est quoi ? Née de l'imagination d'un professionnel de la danse, Choukri Labidi (chorégraphe de Juliette Dane et de La Soul...), la Sensual Move s'inspire des danses lascives des filles de cabaret. Grâce à une chorégraphie piquante où la gestuelle et les attitudes sont très sensuelles. Cette pratique a pour objectif de faire disparaître toute inhibition pour assumer pleinement la part sensuelle de votre féminité.

Sensual move 

  • Et sur le parquet : Après une quinzaine de minutes d'échauffements, on décortique la chorégraphie avec pour seule consigne "exprimer sa sensualité et se lâcher". Pas de techniques requises, juste une gestuelle... Vous combinez des mouvements fluides en mixant déhanchements, glissement des mains le long du buste, (en marquant la courbure fatale de vos reins pour finir sur vos fesses...)  pour terminer par enrouler vos épaules avec vos mains. On bouge, on lâche prise, on joue la carte des poses suggestives et du regard brûlant c'est facile... Vous exaltez votre pouvoir de séduction ambiance Britney ou Rihanna, voyez...
  •  Astuce de pro : Un bon sens du rythme, c'est la musique qui doit influer sur vos moindres déhanchés et battement de cils. Et un jules en ligne de mire... Ca motive !
  • Les bienfaits : Discipline sportive et punchy, elle met l'ensemble du corps en mouvement, conjuguant des vertus plurielles, tant cardio que minceur. A la fois physique et défoulante, elle permet d'évacuer le stress et de retrouver confiance en soi.
  • Où pratiquer : Au Waou Club med gym d'Auteuil, 11, rue Chanez, 75016 Paris, Tel : 01 46 51 88 18

  La danse évoque pour vous la grâce, l'élégance des petits rats de l'opéra et des danseurs de ballet. C'est une rude école qui demande souplesse, délicatesse et rigueur. Mais c'est aussi une discipline qui évolue avec son temps. La danse est multiple, offrant d'infinies variations selon l'époque, le pays, la culture... Découvrez tous les visages de la danse.

Les danses tendanceLes danses tendance

La tecktonik, vous vous demandez ce que c'est ? C'est une nouvelle danse née en France qui rencontre un succès certain. Issue de la rue, elle a envahi les centres de fitness, où les cours se font en musique. L'occasion d'imaginer de nouvelles chorégraphies et de nouveaux pas !

Vous êtes unique et vous avez un talent fou ? Pour le révéler, inutile d'aller à New York pour jouer des claquettes à Broadway. Non, pour libérer votre énergie et exprimer votre folle personnalité, dégottez le cours de danse perso qui va vous révéler. Let's dance !

La danse Moon Walk : Notre coup de coeur

Pour se la jouer Michael Jackson et connaître sur le bout des orteils la très famous chorégraphie, AOJ Jackson, prof de danse et sosie de Michael, vous livre les secrets de cette danse. Pour apprendre les arcanes de ce drôle de mouvement "reculé-glissé" cher à la star quelques heures suffisent. Le tout, c'est de prendre le coup. En plus : une ambiance au top !

  • Où pratiquer : Sur le Champs de Mars, les mercredi, vendredi et samedi, de 15h à 22h.
  • Infos : Sur FaceBook, à Association MJ family, qui regroupe les fans. Ou au Studio Harmonic.www.studioharmonic.fr

 


La danse Ragga Jam : la plus bombe attitude

Danse de rue afro-jamaïcaine enrichie de mouvements hip-hop, le Ragga Jam créé par Laure Courtellemont véhicule énergie, sensualité et culture dance hall (sans le côté parfois trash). Fan de Madonna, l'ex-danseuse de la troupe Steffie Session, a codifié son incroyable vitalité en créant sa propre danse. Hot attitude, mais pas seulement ! Le Ragga Jam allie le côté artistique aux valeurs du sport : tolérance, respect, solidarité.

  • Sur le parquet : Moove your body sister ! L'ondulation est au coeur du Ragga Jam. Si vous aviez oublié que vous étiez dotée de hanches et de seins, c'est la danse qu'il vous faut. Côté attitude, on force le trait : vous êtes une bombe, sensuelle et chaleureuse. Attention, le cours, sur de la musique raggamuffin, est très chorégraphié. Les pas, les mouvements et les attitudes riches et variés s'enchaînent dans des chorégraphies.
  • Les bienfaits : Laure Courtellemont était une pro du cardio funk… Alors forcément, le Ragga Jam est très "cardiovasculaire". Enseignée d'abord dans les salles de fitness, cette pratique gagne les salles de danse. Détail non négligeable : il y a peu de temps mort. Le conseil : Apprenez à récupérer rapidement, entre deux démonstrations. Tonique et ludique, le Ragga Jam donne la pêche, et rebooste votre potentiel séduction, à coup sûr.
  • Où pratiquer : au Studio Harmonic, Paris. Tous les mardis 21h à l'Aquaboulevard de Paris ou les mercredis au Moving de Boulogne à 20h15.

Le ragga jam, une danse de rue afro-jamaïcaine enrichie de mouvements hip-hop et d'attitudes jazz, fait aussi des émules depuis peu. Alliant la sensualité des ondulations du bassin et du torse, à la convivialité du groupe qui se retrouve pour danser des chorégraphies sur fond de raggamuffin, le ragga jam associe dimension artistique et valeurs sportives. Pas besoin d'être une pro de la Repetto pour s'en sortir. Cette danse tient compte de tous les niveaux. Une seule obligation : laisser son corps s'exprimer !

La danse Wutao : la plus green attitude

Conçu en 2000 par Pol Charoy et Imanou Risselard, fondateurs du centre Génération tao, le Wutao repose sur l'union de deux idéogrammes : "Wu" pour danse et " Tao" la voie. Etrange mélange de yoga dansant et d'art martial, cette pratique imprégnée de philosophie taoïste, est basée sur la prise de conscience du mouvement ondulatoire de la colonne vertébrale, qui donne naissance à des gestes harmonieux. Vous pouvez alors laisser apparaître votre danse du Tao. Imprégné de philosophie taoïste, le Wutao est un métissage de différentes techniques, à savoir le Wushu, le Yoga, la Danse et la Bio-énergie occidentale...

  • Sur le parquet : Ici pas question de s'agiter, la pratique repose avant tout sur l'écoute de votre mouvement intérieur et plus précisément de sa pulsation de vie, une sorte d'oscillation qui prend naissance dans le chaudron comme l'appellent les taoïstes ! Sans qu'on n'ait rien à faire, on va se surprendre à danser des gestes spiralés. Puis, on entame une série de torsions de la colonne et d'étirement latéraux… Le mouvement s'apparente à du tir à l'arc, dans différentes directions. Le corps devient élastique, les ailes du bassin s'ouvrent, la respiration se cale
  • Les bienfaits : Le Wutao permet de développer l'écoute intime du corps, de trouver son rythme intérieur, de retrouver un tonus musculaire et une souplesse articulaire. Cette pratique s'accompagne très rapidement d'une sensation de souplesse conjuguée à un plus d'énergie. Aiguisant la conscience corporelle, elle procure ressourcement, vitalité et plénitude.
  • Où pratiquer : Centre contemporain d'arts corporels, Paris.

 

La Danse "femmes qui courent avec les loups" : la plus arty attitude

Créé par Isabelle Gueudré d'après le livre "Femmes qui courent avec les loups", ce cours propose d'explorer les différentes facettes de la psyché féminine en dansant différentes étapes. En s'appuyant sur la symbolique, le rythme et l'expression libre, cette danse invite à une réflexion intime et à renouer avec notre nature sauvage.

  • Sur le parquet : Assises, les yeux fermés, nous écoutons Isabelle lire un conte "La femme squelette", un conte inuit initiatique pour dépasser ses peurs et renaître. Nous en danserons les différentes étapes : la femme squelette flottant au fond de l'eau, la femme qui court après le pêcheur qui l'a emprisonnée dans ses filets... Chaque étape donne lieu à une rencontre avec une de nos peurs et nous connecte à nos ressources pour la dépasser. Ces peurs ont différents visages selon l'histoire de chacun : peur de s'engager, du ridicule, d'être différent. Incarner par la danse le héros ou l'héroïne d'un conte, affronter et surmonter ses épreuves, nous rend plus conscients de nos peurs et plus forts pour les dépasser.
  • Les bienfaits : "Danser avec les loups" dépasse largement le cadre d'un divertissement, c'est une autre façon de parler de soi, innovante. Pour savoir qui vous êtes vraiment et donner libre cours à votre créativité, laissez danser votre moi 
  • En pratique : Atelier danse et conte : femmes qui courent avec les loups, Paris.
  • Infos : Tel : 01 42 41 79 46 - www.contes-en-corps.com

La danses des 5 rythmes, la nouvelle folie des stars

S'il est un sport à découvrir absolument à la rentrée c'est bien la danse des 5 rythmes. Tout droit venue de Californie, cette nouvelle méthode corporelle fait des émules chez les stars. La chanteuse Alanis Morissette ne jure plus que par elle, pour exprimer sa joie de vivre et tonifier son corps. Nous aussi ! Le point avec Lucie Nérot enseignante certifiée et engagée.

Basée sur les 5 rythmes fondamentaux qui "pulsent" dans notre corps, la danse des 5 rythmes inaugure une pratique singulière pour libérer son énergie, exprimer sa joie de vivre, tonifier et assouplir son corps.

D'où vient la danse de 5 rythmes ?

Cette pratique singulière a été élaborée dans les années 60 par Gabrielle Roth. Cette artiste américaine a également participé aux travaux de Fritz Perls, le père de la Gestalt (psychothérapie de la vue d'ensemble). Vouée très tôt à l'exploration du mouvement, elle met au point une danse basée sur le langage naturel du corps et ses 5 rythmes.

Quelles sont les caractéristiques de la danse des 5 rythmes ?

Très physique et d'inspiration libre, cette danse permet d'explorer 5 rythmes : fluide, staccato, chaos, lyrique et quiétude. L'enchaînement crée ce qu'on appelle "une vague" qui s'apparente à un voyage dansé, avec soi, avec l'autre, avec le groupe. Percussions africaines, chants irlandais, musique electro... Les sons inspirés des quatre coins du monde, rythment cette danse.

Comment ça se passe ?

Allongé sur le sol, debout en train de s'étirer, assis comme replié sur lui-même, chacun semble s'échauffer à sa manière, sur une musique calme.
Le cours démarre avec une prise de contact avec soi-même. Ensuite, les choses sérieuses débutent vraiment avec l'exploration des différentes parties du corps.

Puis, vous entrez dans le rythme Fluide. "Suivez vos pieds, laissez émerger des gestes ronds, en souplesse", propose Lucie. Cette étape repose sur la réceptivité (au son, à son propre corps) et l'enracinement, (le contact du sol avec vos pieds). Un détail important "le mouvement est continu", insiste Lucie. 

Dans le Staccato, un rythme plus tonique, c'est le moment d'exprimer son énergie, par des mouvements qui peuvent ressembler à ceux des arts martiaux. "Nous sommes tous dotés d'une énergie feu, la danser permet de retrouver sa vitalité et de se positionner dans la vie", développe Lucie. Par groupe de deux, vous parcourez la longueur de la salle dans une danse très tonique.
Dans le rythme du Chaos, vous lâchez la tête. Sur une musique de percussions, vous vous laissez traverser par le rythme et vous lâchez prise. Cette étape n'est pas toujours simple au départ. Elle nous oblige à faire face à nos raideurs, à nos difficultés à nous laisser aller, et à notre maîtrise de notre image. Peu à peu on y arrive... 
Puis arrive le lyrique, un rythme propice à explorer sa créativité, la légèreté et la liberté. Vous pouvez voleter tels des papillons ou des libellules, dans le vent... Petits sauts, courses dansées légères entre les membres du groupe. C'est comme si vous aviez enlevé de vos épaules le lourd poids des responsabilités. Une sensation inédite et bienvenue, dans un monde où la gravité et les codes régissent pratiquement tout. 
Enfin, on atterrit dans la quiétude, le corps habité et l'esprit calme. "C'est un temps d'intériorisation, où le mouvement souvent lent, peut être presque imperceptible ou pleinement déployé", conclut Lucie.

Les bienfaits de la danse des 5 rythmes

Très physique, cette danse améliore l'endurance (on danse plus de deux heures), détoxifie (pendant le chaos, on transpire) assouplit les articulations (fluide), et tonifie les structures musculaires (staccato).
Pendant un cours, chacun suit le rythme de son corps, si bien que tout le monde peut participer quelle que soit sa condition physique.
Pratiquée régulièrement, la danse des 5 rythmes permet de mieux habiter son corps, de renouer avec son énergie, de libérer ses tensions, et de s'exprimer  par le mouvement de manière authentique.
Conseils avec d'entrer dans le rythme : pensez à boire beaucoup et favorisez les massages à l'arnica...

Avouons que bouger et célébrer en même temps la vie qui circule en nous peut paraître très réjouissant. Et bonne nouvelle, ça l'est !

Tecktonik : Entrez dans la danse !

Nouvelle danse ultra-branchée, la tecktonik est pratiquée par les clubbers. Inspirée de la musique electro belge, la tecktonik consiste à bouger ses bras de façon désarticulée tout en suivant le rythme des basses. Vous n’êtes pas teckto ? Ne restez pas sur le bas côté du dancefloor, entrez dans la danse !

Teckto-quoi ? Tecktonik, un mot que les plus de 20 ans ne peuvent pas connaître ? Pas sûr. Car même si le mouvement se propage à la vitesse du son chez les 15-25 ans branchés, c’est une telle déferlante que personne n’y échappe. Les tecktos sont partout.

Tecktonik : une danse atypique

De loin, les "tecktos" ont l’air de pantins désarticulés. De plus près, ils ont l’air d’être en transe. Danse crée par des clubbers du Metropolis, club de région parisienne, le mouvement repose avant tout sur la musique. Ce qui fait gesticuler les danseurs de tecktonik ? Les rythmes electro et la techno.

Les chorégraphies sont inspirées des gestes du hip-hop et du jumpstyle. Pour danser teckto, il suffit de bouger les bras en faisant des vagues dans tous les sens, de façon complètement désarticulée. Mais le n’importe quoi ne fonctionne pas. Même si les tecktos donnent parfois l’impression de ne pas contrôler leur corps, leurs gestes sont très étudiés.

Très esthétique, la tecktonik peut parfois donner lieu à des acrobaties (un jeune juché sur les épaules d’un autre, ou ses jambes accrochées à la taille de son partenaire…). La tecktonik est un mélange des genres où seules la créativité et la liberté priment.

Le web a largement contribué au succès et à la déferlante du phénomène. C’est là où l’on retrouve les démonstrations les plus convaincantes. Comme des simples images suffisent souvent à de longs discours voici à quoi ressemble un teckto en action :

Tecktonik : un mouvement français

La tecktonik est un mouvement né avec le nouveau millénaire. C’est en 2000 que le Metropolis organise les premières soirées tecktonik killer, pour promouvoir dans l’hexagone le hardstyle et le jumpstyle (des courants déjà très en vogue en Belgique et aux Pays-Bas). Dans ces soirées événements, la techno belge est à l’honneur. Les tecktonik killer deviennent peu à peu un succès et on commence à assister aux premières battles tecktonik (des "batailles" dans lesquelles deux jeunes s’affrontent en dansant, le public les départageant à l’applaudimètre). Depuis quelques mois, le mouvement prend de plus en plus d’ampleur en France. Il a quitté les boites de nuits et s’attaque au bitume.

Le look tecktonik

TecktonikLe mouvement est en passe de devenir un véritable phénomène de mode (au grand dam de puristes). Car au-delà de la danse, la tecktonik est avant tout une marque déposée. Une marque de vêtements, mais également de boisson énergisante et de compilations de hardstyle.

Côté mode, le style va du baggy au jean ultra-slim, avec de nombreuses touches fluo. Mais ce qui ressort le plus dans le look TCK, ce sont les coupes de cheveux futuristes des jeunes qui se reconnaissent dans ce mouvement. 
Armé de gel surpuissant, les adeptes ont opté pour la coiffure en crête, inspirée des punks des années 80.

Apprendre la tecktonik

Envie de vous essayer à la tecktonik ? Le centre de fitness Vit’Halles Beaubourg (Paris) organise tous les dimanches soirs entre 17h et 18h30, des cours de tecktonik. Un jeune clubber de 18 ans vous explique comment bouger, dans une ambiance digne des discothèques. Pour 10 euros, vous vous désarticulerez pendant une heure trente, serviette et énergie drink comprises.

Si vous jugez vos articulations trop "vieilles" pour ces déhanchés, vous pouvez toujours accompagner votre petite soeur et profiter de l’atmosphère.

Nike Dance Workout

Fan de dance et de fitness, ne cherchez plus ! Imaginé par le chorégraphe de Madonna, l'entraînement "Nike Dance Workout" est un cocktail détonnant d'énergie rock et de cardiotraining endiablé. Pour lutter efficacement contre le stress et les calories dans une ambiance fun, c'est la méthode idéale. Spécialiste de cette nouvelle technique, Isabelle Derond nous en pr ésente les avantages.

Pour cette série vous allez combiner des mouvements d'extension de tout le corps vers le plafond et un travail sur le côté.

Pour le premier geste, les jambes restent bien tendues sans les verrouiller. Prenez de la place et donnez-vous de l'élan.

Deuxième geste : assouplissez les genoux le plus possible. Laissez venir le mouvement de flexion et extension des jambes bien synchronisé avec le travail sur le haut du corps. Respirez toujours soigneusement. Attention pour ceux qui ont le dos fragile, ne vous laissez pas emporter !

Troisième geste pour terminer : vous allez décrire un grand cercle avec votre corps à partir du bassin en inclinant tout le buste. Cinq fois dans un sens, puis cinq fois dans l'autre. Progressez à votre rythme, ce n'est pas une performance !

Voilà une série avec une grande amplitude à déployer dans un espace adapté pour ne pas vous cogner aux murs ! L'idéal, c'est en plein air si vous en avez la possibilité !

Le fitness façon rock star !

La tendance fitness est à la "dance" ! Un nouveau concept est né. Imaginé par le chorégraphe de Madonna, cet entraînement de danse cardio est l’alliance parfaite entre la créativité des rock stars et la discipline des athlètes. Accessible à tous, ce cours permet d’éliminer les calories et le stress, dans une ambiance totalement fun !

Danse, la reine du dancefloor et de la forme !

La Colette Dance Class est un rendez-vous à ne pas manquer. Les passionnés de danse et d'entertainment se retrouvent pour découvrir avec un prof différent à chaque fois les pas des chorégraphies mythiques, façon "Fièvre du samedi soir" ou "Fame". Comme Travolta, on y ose le style et le déhanché sans inhibition ! Mais le cours de 22h à 23h n'a lieu qu'une fois par mois. Alors pour continuer à suer en souplesse et en rythme telle la reine de la pop en plein "confessions tour", précipitez-vous dans votre Club Med Gym pour suivre les cours du célèbre Jamie King, le chorégraphe des stars, de Michael Jackson à Britney Spears !

Dansez comme dans un clip vidéo !

Nike Dance WorkoutJamie King, metteur en scène de renom, a chorégraphié la campagne publicitaire Nikewomen "Take sport – add music" (autrement dit, "faire du sport en musique"). Cette collaboration fructueuse a donné l’idée de créer un programme d’entraînement unique présenté en exclusivité dans les Club Med Gym et Waou : le Nike Dance Workout, concept né de la culture Hip Hop de Los Angeles ! Chaque session d’une heure mixe fitness et danse pour un sport plus attractif et épanouissant ! Imaginé par Nike et chorégraphié par le chorégraphe des concerts de Madonna, l’entraînement de danse cardio est l’alliance parfaite entre la créativité des rock stars et la discipline des athlètes ! Pendant une heure, le fitness traditionnel se mêle aux mouvements des artistes les plus tendances ! Tous les muscles sont sollicités, mais exit la souffrance ! Désormais, le corps travaille dans le plaisir.  Quel bonheur de se retrouver dans la peau d’une pop star ou dans l’univers d’un clip ! Accessible à tous, ce cours qui élimine les calories et le stress encourage le free style pour plus de fun ! Boostée par l’énergie de Pink ou de Christina Aguilera, votre salle de fitness n’aura jamais été aussi explosive ! Vous allez pouvoir allier souplesse et endurance et devenir aussi sensuelle que Shakira dès octobre !

Les danses venues d'ailleurs

Les danses venues d'ailleursSalsa, samba, cha-cha-cha, des noms aux sonorités exotiques qui rappellent les îles et le soleil. Les danses venues d'ailleurs, souvent pleines de sensualités, vous entraînent sur des chansons rythmées et enjouées qui donnent la pêche !

 

 Danses ensoleillées : bye bye morosité !

A l'heure où les clubs de remise en forme redoublent d'imagination pour proposer autre chose que les cours de fitness classiques, l'exotisme est la nouvelle valeur montante. Dans les salles de sport, les cours de danses "ensoleillées" n'ont jamais eu autant la cote.

Qui n'a jamais rêvé de cours de fitness plus exotiques et divertissants que les traditionnels abdos-fessiers ? Les danses rythmées et dépaysantes s'emparent des clubs de sport. Résultat : sarouels et talons hauts remplacent collants et tennis. Tour d'horizon de ces cours aux rythmes endiablés.

La salsa

La salsa

Comment parler des rythmes chauds des pays latinos sans évoquer la salsa... Cette danse sensuelle et épicée s'exécute généralement en couple. Mais, on peut aussi l'apprendre en solo pour acquérir une certaine aisance dans les pas avant de se lancer dans le duo. A l'instar de toutes les danses qui ont beaucoup voyagé, il existe plusieurs façons de danser la salsa, mais en France, c'est le style cubain (ou casino) qui l'emporte.

Pour les femmes, la salsa est excellente pour raffermir les muscles. Mais attention, pour bien danser, il faut être bien chaussée ! Exit les tennis, on opte pour les stilettos. Premièrement, c'est plus facile pour effectuer le pas de base sur du parquet. Deuxièmement, on se sent bien plus féminine et les déhanchements n'en sont que plus aisés. Résultat : en plus de tonifier nos sacro-saints abdos-fessiers, la pratique de la salsa garantit un galbe parfait des cuisses et des mollets, un port de reine et des épaules à se damner. Alors on n'attend plus, à nous les calientes salseros !

La danse Bollywood

La danse Bollywood

Parce qu'on jalouse toutes, la sublime indienne Aishwarya Rai (l'ex Miss Monde, égérie de l'Oréal), on a décidé, nous-aussi, d'apprendre à onduler du bassin sur les rythmes de la bollywood dance. Aux sons des mélodies si typiques, les chorégraphies indiennes séduisent par leur élégance et leur harmonie.

Idéal pour celles qui voudraient surtout tonifier leurs bras et faire la paix avec leur corps, la version bollywood est un mélange de danses indiennes classiques et de danses plus contemporaines (modern jazz, orientale...). Les chorégraphies sont assez accessibles, même si au début, on peut éprouver des difficultés à coordonner gestes gracieux des bras, des mains, déhanchés et autres mouvements du corps. 
Mais, ne soyez pas rebutée par cette gestuelle quasi-géométrique de la tête, des bras et des jambes. Vous deviendrez très vite la parfaite doublure de Kareena Kapoor !
 

Le reggaeton

Le reggaeton
Pudiques et réservées, passez votre chemin ! Si au contraire, l'idée de pouvoir reproduire le déhanché ultra-sexy de Shakira vous attire, une seule solution : le reggaeton (prononcé réguétone). Résolument jeune et festive, cette nouvelle danse latina est un véritable phénomène en Europe. 

Sexuel et très physique, le reggaeton est outrageusement efficace lorsqu'il s'agit de se forger un corps de rêve. La danseuse étant la plupart du temps en flexion, elle travaille énormément cuisses, fessiers et hanches. Mais le reggaeton est aussi excellent pour se muscler le dos, le buste et les bras. Mesdames, si vous êtes sujettes aux lombalgies et autres problèmes de dos, mieux vaudrait vous rabattre sur une danse plus douce. Avec le reggaeton, le cardio n'est pas en reste puisque la rapidité d'enchaînement des mouvements exige pas mal de souffle.

La danse africaine

La danse africaine
A l'origine très ritualisée et inspirée du monde animal, la danse africaine reste l'une des danses exotiques les plus énergiques et impressionnantes. La gestuelle étant basée sur l'observation et l'imitation des animaux, préparez-vous à bondir, onduler, sauter... pieds nus, genoux fléchis et dos cambré, sur les percussions endiablées du djembé !
La danse africaine sollicite absolument tous les muscles du corps (surtout les hanches pour les femmes), et vous promet de gagner en souplesse et en détente. Idéale pour évacuer le stress, la danse africaine permet de libérer ses émotions, tout en renforçant ses articulations. Elle nécessite aussi beaucoup d'endurance et sera une alliée infaillible si vous souhaitez améliorer votre souffle et votre résistance. Vous en ressortirez lessivée... mais défoulée !
 
Une amie, Evalens Noah....

Autre exemple...    

Zoom sur la Pole Dance

Vous pensiez que la pole dance était réservée aux stripteaseuses de bar, qui se trémoussent en petite tenue autour d'une… barre ? Doctissimo vous prouve le contraire et vous démontre que la pole dance peut être un sport très sérieux…

Nouvelle venue dans un univers fitness aux moult disciplines, la pole dance ne bénéficie pas encore d'une très bonne réputation. Souvent décriée pour son côté trop sexy, pour ne pas dire vulgaire, et son étroite relation avec les stripteaseuses, c'est pourtant un sport à part entière de plus en plus prisé par les femmes. "Je suis allée au String Fellow à Londres où une jeune fille m'a fait une danse privée, super top. Ça m'a tellement scotchée que je me suis dit ‘moi aussi je veux le faire'", raconte Florence, élève débutante de la parisienne Pink School (une des premières écoles à proposer des cours de danse sur barre).

Pole dance : Quand élégance rime avec performance

Pole danceCar c'est bien de danse dont il s'agit comme le confirme Liana, Miss Pole Queen 2005, jury des plus grandes compétitions, et professeur : "La pole dance mêle à la fois l'aspect technique que l'on peut retrouver dans le fitness par exemple, mais aussi l'aspect artistique et créatif relatifs à la danse. On crée des chorégraphies qui alternent mouvements classiques et ‘tricks' qui sont les figures acrobatiques de la pole."

L'avantage, c'est qu'au lieu de transpirer sur des machines en salle de sport, cette discipline nous oblige à solliciter l'ensemble des muscles de notre corps, "même ceux dont on ne connaissait pas l'existence", souligne Liana, tout en s'amusant. Concentrée sur les mouvements à effectuer, on ne se rend pas compte que notre corps travaille… jusqu'au lendemain matin où l'on découvre des courbatures malgré les exercices d'entrainement et les étirements effectués avant et après le travail sur barre.

Les bienfaits de la pole dance

Les adeptes le savent : la Pole Dance, ça booste une silhouette ! Ce n'est pas pour rien que Britney Spears s'y était mise avant son grand retour sur scène en 2009 et que Liana, 43 ans, en parait 10 de moins ! "On vieillit seulement si l'on n'utilise pas son corps. Avec la "pole", on travaille tous les muscles sans exception, et on le fait avec plaisir car il n'y a pas de routine répétitive comme dans le fitness", confie-t-elle. Mais le mieux, c'est qu'en variant les positions qui demandent beaucoup de flexibilité, on développe de longs muscles comme dans les ennuyeux cours de stretching.

On vante les mérites du running pour se vider la tête ? La pole dance procure cette même sensation, et à ça, s'ajoute tout un tas de points positifs :

  • D'abord, les cours sont exclusivement féminins. En top et en boxer, toutes les filles sont logées à la même enseigne car "la peau, c'est la sécurité", explique Marion Crampe, professeur à la Pink School et classée 3ème aux championnats de France, "c'est avec elle que l'on s'agrippe à la barre".
  • Ensuite, c'est un sport passion qui apporte une grande autosatisfaction quand on arrive à réaliser une figure que l'on pensait complexe.
  • Enfin, la pole ne discrimine aucun physique, il n'y a pas besoin d'être mince pour en faire, il faut juste être capable de se soulever sur la barre !

La danse classique

La danse classiqueLa danse est une discipline reine chez les petites filles. Qui n'a pas rêvé de faire des pointes vêtue d'un tutu rose ? Aujourd'hui, les cours de danse ne sont plus aussi rudes qu'autrefois et les petites filles qui dansent le font avant-tout avec beaucoup de plaisir et de joie.

La danse classique a le vent en poupe !

Phénomène Black Swan oblige, le désir d'enfiler tutu et chaussons bat son plein. Sans forcément pratiquer en pro, il est possible de se mettre à la danse classique et de profiter de ses nombreuses vertus. Nos pistes pour un port de tête et un corps de danseuse, sans stress !

Petite fille, nous avons toutes plus ou moins rêvé de pointes et de tutu, prêtes à nous envoler sur la musique du Lac des Cygnes, telle une danseuse étoile au firmament. "Il n'est pas trop tard", signale Judith Haïm, professeur de danse classique diplômée d'Etat au Centre de Danse du Marais et qui ouvre ses cours aux adultes. Elle y accueille des élèves de 18 à plus de 40 ans. L'objectif n'est évidemment pas de devenir professionnel mais bien de bénéficier des vertus de la danse classique tout en y intégrant une notion de plaisir. "La plupart en rêvaient sans oser s'y mettre. Au final, tous y gagnent en tonicité et en confiance en eux", précise notre professeur émérite.

Des jambes de danseuse

L'une des raisons pour lesquelles se motivent les apprenties danseuses : les jambes de rêve ! Un atout qui s'obtient grâce à des exercices à la barre, accessoire indissociable de la danse classique. "On s'y entraîne aux pliés, dégagés, battements et ronds de jambes", explique Judith Haïm.

En danse classique, les jambes sont au centre de la technicité :

  • Les "pliés" consistent à descendre puis monter, pour étirer les muscles ;
  • Les "dégagés" s'effectuent par des battements tendus et des battements jetés. Le principe est de pointer en glissant le pied au sol, devant,  sur le côté et derrière. On allonge !
  • Les "battements frappés", on vient frapper la jambe de terre (ou d'appui), le pied en flexion.

L'ensemble de ces mouvements demande rapidité, coordination et concentration. À la clé, des muscles fins et extrêmement toniques !

Des bras en état de grâce !

Élément artistique de la pratique de la danse classique, les bras ajoutent la touche gracieuse. La solidité des jambes ne suffirait pas sans eux. "Ils sont à la fois, les garants de l'équilibre et la clé de l'envol", détaille Judith Haïm. Pour nous aider à sauter on utilise les bras, ils sont donc constamment sollicités. D'où ce galbe particulier aux danseuses. Les exercices pour y parvenir sont spécifiques. D'abord, on travaille les "arrondis" vers le bas, à la hauteur du nombril, tout en souplesse. Puis, on les ouvre sur les côtés, toniques. Pour enfin les porter en couronne au-dessus de la tête. Autant dire que biceps et quadriceps sont très mobilisés, mais pas seulement. Judith Haïm est formelle : "la ceinture scapulaire comme les dorsaux entrent en jeu. Sinon ce sont les sensations de lourdeur et de fatigue qui sont au rendez-vous, pas la grâce !"

Un port de tête altier

"La danseuse classique est le modèle aérien de la femme", affirme la psychanalyste France Schott Billmann, à qui l'on doit un ouvrage remarqué sur le besoin de danser1. La danseuse classique monte vers le ciel, mue par une recherche permanente de la verticale. Son credo ? S'élever toujours et encore ! C'est la recherche d'élévation qui prime. Résultat, "on est constamment dans le travail d'auto-grandissement, à chercher à mettre davantage d'espace entre chaque vertèbre. D'où ce port de tête très spécifique", explique Judith Haïm. En réalité, c'est une approche très posturale. Tous les muscles profonds travaillent. Ce qui ajoute sans doute à ce maintien tant envié.

Un engouement ancestral

Si l'engouement pour la danse classique perdure au-delà des années, c'est qu'il fait appel au désir ancestral et universel de… voler. Comme un moyen d'échapper à la pesanteur, le corps de la danseuse étoile s'envole avec légèreté. Selon la psychanalyste France Schott Billmann, "le ballet classique met en évidence l'attrait pour un corps transcendé. Bien souvent, la relation que noue le danseur avec lui et d'ordre spirituel."

Toutefois, pour les candidates à l'envol, version amateur, cette fameuse exigence qui peut en rebuter plus d'une n'est pas de mise. La connaissance du corps en vogue aujourd'hui  ne préconise plus un travail en force. "On préfère rester vigilant et travailler sur l'allongement et l'étirement... en étant à l'écoute du corps" précise le professeur de danse. À la clé, on y gagne indéniablement en tonicité, en souplesse et en coordination. Néanmoins, tempérament indolent s'abstenir : la danse classique reste une école de ténacité !

La danse pour les 6-8 ans

La danse, c'est l'art de se mouvoir dans l'espace de façon gracieuse et harmonieuse, pouvoir évoluer sur différents rythmes musicaux et transmettre des émotions. Qu'elles rêvent de devenir des petits rats de l'opéra ou des reines de salsa, les petites filles rêvent toutes devenir des danseuses.

Danse en pratiqueLes parents, dont les fillettes souhaitent faire de la danse classique, n’ont plus à craindre d’éventuels problèmes de statures (cambrure excessive du dos ou des pieds) pour leur danseuse étoile. Les méthodes d’apprentissage s’étant énormément assouplies.

La danse est une bonne discipline qui va favoriser un développement musculaire harmonieux, chez les filles mais également chez les garçons, sans gêner leur croissance. Excellente, elle améliore la perception de l’espace et a un effet bénéfique sur la psychomotricité de manière générale.

La danse enseigne la maîtrise du corps, le maintien et la discipline. C'est, par-dessus tout, l'école de la volonté et de la rigueur.

Fédération française de danse
Tél : 01 42 36 12 61

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article