Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Compteur

compteur gratuit

Publié par Lolie

Les modes de garde

Beaucoup de mères exercent une activité professionnelle, et pour elles arrivent le moment crucial de la décision du mode de garde de son enfant. Entre la crèche ou l'assistante maternelle le choix mérite réflexion. 
Laisser son chérubin n'est pas quelque chose de facile pour une mère voilà pourquoi monbebe.com vous décrit chaque mode de garde en vous énonçant les avantages et inconvénients  de chacun. Les mères au foyer pourront aussi découvrir le principe de la halte garderie
Qui s'occupera de votre bébé?


De très nombreuses possibilités s'offrent aux parents actifs, et choisir l'une d'entre elles est loin d'être chose facile. 

Il est important d'y penser avant la naissance de votre enfant et d'opter pour la solution qui vous correspond le mieux. 

Afin de vous aider à y voir un peu plus clair, voici les différentes solutions qui vous sont proposées : 

La crèche 

Les coordonnées des crèches proches de votre lieu d'habitation vous seront données par le service social de votre mairie.

Certaines d'entre elles sont surchargées, aussi pensez à inscrire votre enfant dès que votre certificat de grossesse sera établi. Ne pas respecter les délais exigés peut s'avérer être une négligence qui vous coûtera cher! 

Ces délais varient d'une crèche à l'autre en fonction des places disponibles : certaines exigent que l'inscription soit faite dès le 1ermois de grossesse, d'autres (moins encombrées) l'exigent à partir du 6ème mois. 

Les crèches sont chargées de garder les enfants de 3 mois à 3 ans pendant les heures de travail des parents . 

Les prix des crèches varient en fonction des revenus des parents et du nombre d'enfants par foyer. 

Ils varient entre 3,80 et 30 euros par jour soit, par mois, entre 84 € et 640 €. 

Les horaires d'ouverture sont, en principe, de 8 heures jusqu'à 17 heures 30.
 

Beaucoup de personnes vous déconseilleront de mettre un bébé de moins de 8 mois à la crèche. Il est vrai qu'il est préférable d'opter, au début, pour une autre solution comme, par exemple, la garde partagée à domicile. En principe, il y a une assistante maternelle pour 5 bébés, ce qui est peu !
 

D'autre part, les bébés sont fragiles au début de leur vie, et les crèches peuvent être de véritables nids à microbes ! 

Même si les crèches n'acceptent que les enfants bien portant, on ne peut éviter certaines contaminations. 

Faites attention aux crèches qui fournissent les couches car, dans un souci d'économie, votre bébé peut ne pas être changé à chaque fois qu'il en a besoin (ce qui peut causer des irritations) ; aussi, apportez toujours vos propres couches. 

L'assistante maternelle 

Pour vous procurer la liste des assistantes maternelles agréees, il vous suffira de la demander au service social de votre mairie. 

L'assistante maternelle est soumise à des contrôles très stricts : elle doit suivre une formation, passer des visites médicales, rencontrer régulièrement une assistante sociale… Ces contrôles réguliers présentent une solide garantie. 

Le prix d'une assistante maternelle peut varier de 21 à 35 euros par jour. 

Ces assistantes maternelles doivent être traitées comme de véritables salariées : comptez les congés payés, les dépassements d'horaires (au delà de 8 heures par jour : le taux horaire augmente)…

Soyez vigilante et pensez, avant toute embauche, à rédiger un véritable contrat de travail écrit avec l'assistante. Ce dernier devra préciser le tarif horaire et ses variations possibles, les vacances, les heures de garde etc…
Ces assistantes peuvent garder jusqu'à 3 enfants en même temps; dans ce cas, vérifiez si les enfants gardés ont à peu près le même âge que le vôtre (ce qui est plus pratique) et que la résidence de l'assistante est suffisamment grande pour que les enfants gardés ne soient pas trop à l'étroit.
Vous pourrez déduire les frais de garde de vos impôts.

 

L'employé(e) de maison 

Toute personne peut s'occuper de votre enfant à votre domicile; il n'y a pas de conditions ni de réglementation particulière. 

Dans ce cas, ce sera à vous d'effectuer le recrutement auquel vous devrez accorder une grande importance. 

Les employés de maison sont soumis à la convention collective nationale des employés de maison; il est absolument nécessaire de se la procurer avant toute embauche et, pour ce faire, adressez vous au Journal Officiel, 26 rue Desaix 75015 PARIS . 

Vous pourrez déduire les frais de garde de vos impôts. 
 

Pour que vos frais soient moindres, pensez à la garde partagée avec un autre bébé du même âge que le vôtre; vous pourrez ainsi les diminuer de moitié.
Pensez également à faire passer régulièrement une visite médicale (chaque trimestre) à votre employé de maison dans un souci de sécurité pour votre enfant.
Ces visites se font auprès des services médicaux du travail. 

 

La jeune fille au pair 

C'est une solution qui peut apparaître, à première vue, très séduisante, mais elle obéit à des conditions rigoureuses. 

En effet, la jeune fille au pair devra être logée (avoir sa propre chambre), nourrie, recevoir une rémunération d'au moins 213 € par mois (ce prix n'inclut pas le titre de transport à votre charge). 

D'autre part, ses heures de travail sont strictes et ressemblent au temps partiel : 5 heures par jour, 6 jours par semaine plus 3 soirées de baby-sitting. 

Cette dernière devra obligatoirement suivre des cours de français dans une université. 

Enfin, elle est considérée comme une véritable salariée : déclaration à l'URSSAF, bulletins de paie obligatoires… 
 

Cette solution plaît beaucoup car les frais engagés sont moindres. Cependant, songez à la liste de toutes les conditions que vous devrez remplir, et pesez le pour et le contre.
D'autre part, les jeunes filles au pair n'ont parfois aucune expérience avec les enfants…
Vous pourrez déduire les frais de garde de vos impôts.

 

Les types de crèches

A qui confier son enfant ? 

Voici une question à laquelle il faut réfléchir le plus tôt possible, car de nombreuses possibilités s'offrent aux jeunes parents qui doivent prendre le tempsafin de décider quelle la formule leur convient le mieux.

L'assistante maternelle 

Elle accueille votre enfant à son domicile, avec deux autres enfants au maximum (tout dépend de la taille de son appartement, lequel doit être suffisamment grand). Elle doit être agréee par les services du Conseil général et rattachée au centre de protection maternelle infantile (PMI), qui la conseille et la forme.

Elle peut être contrôlée à tout moment (ce qui a l'avantage d'être rassurant) 
 

Assurez- vous que votre enfant ne passe pas son temps à regarder la télévision et qu'il sorte un peu chaque jour. Vous pouvez venir chercher en avance votre bébé (sans prévenir : 1 heure ou 2 avant l'horaire prévue) pour vérifier par vous- même l'ambiance dans laquelle il se trouve.
 

Votre enfant vit dans une ambiance familiale et rencontre en même temps d'autres enfants ce qui est bon pour son éveil.

Parfois, dans certains quartiers, il est difficile de trouver une assistante maternelle près de chez soi et le trajet jusqu'à son domicile peut être très long.

Le tarif : il ne tient pas compte de vos revenus. Le salaire de base ne peut être inférieur à 2,25 fois le Smic pour huit heures par jour et par enfant. Ajoutez à cela les indemnités de congés payés et les indemnités pour la nourriture et l'entretien. On obtient alors un salaire qui varie entre 244 € à 381 € par mois pour une garde à temps plein.
 

 

L'assistante maternelle rattachée à une crèche (crèche dite familiale)

1 à 2 fois par semaine, votre bébé s'adapte en douceur à la vie en collectivité en passant unaprès-midi à la crèche. Le reste du temps, il est chez l'assistante maternelle. 

La crèche collective

Elle accueille de 30 à 60 enfants de 3 mois à 3 ans dans un cadre spécialement adapté à leurs besoins. Les enfants sont répartis par groupes d'âge et entourés par un personnel qualifié et en nombre (1 pour 6 enfants).

L'avantage majeur de la crèche collective est que votre enfant s'ouvre très tôt à la vie en groupe et découvre de nombreuses activités.

De plus chaque crèche doit avoir son pédiatre et son psychologue.

Quant aux inconvénients : on dit souvent que les crèches sont un nid à microbes même si les enfants malades ne sont pas acceptés. Les places sont rares et données en priorité aux parents travaillant à plein temps : pensez à réserver votre place dès le début de votre grossesse. Une fois votre enfant né, vous devrez confirmer sa naissance auprès de la crèche et de la personne chargée de la petite enfance de votre mairie.
 

Apportez vos propres couches car chaque bébé a son quota de couches par jour et s'il le dépasse, on évitera de le changer.
 

Le tarif : le coût dépend de vos revenus et du nombre d'enfants que vous avez à charge : 12% du revenu mensuel net si vous avez un enfant, 10 % pour deux enfants et 7,5 % pour trois enfants.

De plus vous pouvez bénéficier d'une déduction fiscale plafonnée par enfant à 25 % des sommes versées, ce dans la limite de 2286 € par an.

La crèche parentale

C'est une structure d'accueil gérée par une association de parents. Ceux-ci participent à tour de rôle à la garde des enfants avec l'aide d'un personnel qualifié, recruté par les parents. C'est une formule bien adaptée aux parents qui travaillent à temps partiel, aux étudiants ou aux chercheurs d'emploi.

Pour les enfants, elle présente les mêmes avantages que la crèche collective.

Le tarif : la participation est sensiblement la même que pour la crèche collective, mais elle peut varier en fonction du temps que vous passez à la crèche.

La halte-garderie 

Elle accueille les enfants de moins de 6 ans, et ce de manière occasionnelle afin de permettre aux parents de se libérer quelques heures dans la journée.

Le tarif : son coût peut être fixe (de 0,76 à 2,28 euros par heure) ou varier en fonction du quotient familial.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article