Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Pages

Compteur

compteur gratuit

19 large
Je me réveilla en pleine nuit, un bruit étrange se faisait entendre dans la maison, j'étais juste habillée d'une longue chemise noire en satin, d'un string de la même couleur et j'enfilais rapidement un peignoir lui aussi en satin... j'ouvris la porte et je m'engaga dans un couloir que je reconnaissais plus, il n'y avait pas de fenêtre et une lueur sortait de l'autre seule porte tout au fond, il me semblait entendre des voix et des rires.
j'avançais, prudante et doucement, vers celle ci et plus je m'approchais, plus je sentais une odeur de parfum qui, doucement m'enivrait les sens...
Au moment que je poussais la porte, des mains m'attirèrent en arrière, on me banda les yeux, me poussa vers le centre de la pièce, tout en me tenant fortement les poignées, je n'avait pas la force de résister, mais est ce que je voulais le faire?
Les bruits se turent soudainement et seul des chuchotements troublaient le silence...
Je me trouvais mal à l'aise, inquiéte et curieuse de connaitre la suite...
D'un geste rapide, on fit tomber le peignoir de mes épaules,puis, un a un, les boutons de ma chemise cédèrent, puis, glissa elle aussi, le long de mon corps...
Je sentais des regards sur moi, dénudée et a la merci des personnes présentes dans la pièce.
Soudain, on me souleva du sol, je ne pouvais sentir que deux personnes qui me coucherent sur ce que je pensais être une table, on m'écarta les jambes pour les attacher ainsi, laissant a la vue de tous et sans défense mon sexe, puis on me lia aussi mes bras en les tirant au dessus de ma tête, je percevais des souffles sur ma peau, des mains qui me caressaient, des lèvres me couvraient de baisers, partout, même sur ma bouche que j'entrouvrais pour recevoir parfois une langue, certains ou certaines me suçaient mes seins, me tiraient les tétons...
Des doigts forçaient l'entrée de mon sexe et je sentais en moi, des attouchements qui faisaient monter mon plaisirs, puis, un sexe masculin entra en moi, un autre essayait lui, de forcer ma bouche, pourcommencais,je la maintenais fermer pour éviter cette intrusion mais fini par céder, d'autres sexes remplacèrent les premiers, puis, encore des autres, et encore des autres, je n'avais plus la notion du nombre, ni du temps, ni des lieux ou je me trouvais, je sentais un liquide chaud et gluant sur ma peau, sur mon visage...
je suffoquais de plaisirs, de désirs...
puis, un a un, ils se retirèrent de moi, pour me laisser seule avec mes pensées vagues, je n'arrivais pas a reprendre mon souffle, ma respiration etait rapide... les voix s'éloignèrent, finir par s'éteindre complétement...
On me souleva une nouvelle fois pour me mettre debout, brusquement, on me tira hors de la pièce, m'enleva le foulard que j'avais sur les yeux et des personnes que je distinguais a peine n'emmenèrent dans ma chambre.
J'étais toujours nue, je croisa une autre femme entourée de deux hommes qui lui mettaient en bandeau autour des yeux, elle était nue elle aussi et semblait perdue, je voulais la prévenir mais...
au petit matin, je me réveillais nue dans mon lit, en transpiration, il me semblait sentir des odeurs de mâle sur moi, dans ma bouche, j'avais soif, je pris un verre d'eau et je le bu d'un coup... mes vêtements étaient pliés sur le dos d'une chaise, tout était confus...
Je me rappelais de la soirée d'hier, mon arrivée dans cet hotel, le restaurant qui avait l'air d'être complet, le champagne offert et cet homme, rencontré la veille sur la terrasse d'un café, il était plutôt cool et c'est pour celà, que le soir même, en boite, quand il m'avait racompagné devant ma porte sans chercher a la forcer, j'avais accepter ce repas...
Le champagne avait un gout bizare, je me souviens de lui avoir dit, mais il continua en m'en verser et moi je continuais a boire...
Je devais être dans un état, je me souvenais de cette chambre, de lui qui en sortait sans m'avoir touché, déçue sans doute qu'il me laisse seule...
Puis, plus rien... Mes souvenirs etaient très vagues...
était ce un rêve? est ce que c'était vrai? j'étais perdu dans mes pensées, dans mes questions.....