Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Pages

Compteur

compteur gratuit

150314 117806118283715 100001629834570 127720 4678068 n

Il fait noir.
Obscurité du Vice.
Du Délice.
Seule une bougie noire et large ainsi que 4 bougies blanches et fines éclairent la pièce.
Attente magnifique, magie noire et blanche.
Je suis attachée aux 4 coins du lit.
Je suis à lui...
Ouverte, Offerte et impudique.
A Sa disposition, Je suis Offrande de Passion et de Luxure...

de ma langue sortie comme une chienne licencieuse, j'ai léché son corps... Entièrement, sans en oublier la moindre parcelle.
Puis Il fait couler de la cire sur mes seins tendus vers Lui, quelques gouttes sur mon ventre, puis sur ma chatte glissante ...

Je gémis, si fort, si profondément ... J'étais à sa merci, a l’extrème, son Maître prenait possession de mon corps, de ma peau, de ma bouche ...
"Baisez-moi Maître, je Vous en supplie, Baisez Votre soumise ..." dans un murmure affolé et n'en pouvant plus, Je lui suppliais ...

Mes yeux sont brillants. D’émotions, de Désir, de plaisir, d’Appartenance...
La Possession sera longue, intense, jouissive ... encore et encore ...
Me perdant dans Ses yeux, Il me domine de tout Son Être ... mes poings se ferment, mon corps se tend, se cambre, je ferme les yeux et m’envole dans un gémissement sourd et puissant...

Laissant mon corps reprendre son souffle juste le temps de dénouer les liens de soie noire, puis Il ma prend, chevauchant ma croupe, je me prosterne devant Lui. j'aime tant.
J'ondule de plus en plus vite et de plus en plus fort, je m’empale sur sa queue dressée ...

Ultime sursaut du Sublime dans le creux de mes reins ...
J'arrive a peine a respirer.
Son désir m'étouffe, sa semence m'envahit comme une offrande a mon obéissance...
Comme un signe d'appartenance...

Il se retire brusquement, me laissant offerte a son regard, impudique et soumise.
il me relève sans ménagement, attache mes mains dans le dos et me pousse pour que je me mette à genou, j'obéis, sans rien dire, les yeux fixes, la bouche entrouverte.

il approche son sexe de celle ci, s'introduit à l'intérieur, je le nettoie de ma langue, minutieusement, pour ne rien perdre de son offrande, de peur de sa colère...
Puis, il se retire, satisfait, il me caresse mon visage et recule, se rhabille, ouvre la porte qui mène a la pièce a coté et disparait en me laissant seule...
Après quelques minutes, il revient pour me lever et m'emmena vers l'autre pièce, le petit salon ou quelques couples se trouvaient, ils nous regardèrent pénétrer, j'étais un peu surprise et mal à l'aise de me voir observer de la sorte, il m'attacha a un anneau fixé au plafond, les bras en l'air, mes pieds touchaient à peine le sol, j'étais sans défense, nue devant eux qui continuaient leurs discussions, sans faire attention a moi,comme un objet sans interêt.
De temps en temps, quelqu'un venait me voir, me toucher, me caresser furtivement, d'autres m'humilier, me gifler, me fouetter, avec l'accord de mon maître qui parfois, me regardait méchamment a chaque fois que j'osais me plaindre...
Pendant plusieurs heures, je subissais la domination des ses amis, et quand, tous furent enfin partis, il me détacha et me porta pour me déposer sur le canapé, il était redevenu l'être tendre que j'aimais. Même si lui être soumise me plaisais aussi...
Il m'embrassa puis me laissa nue, au milieu du salon, prête aux moindres de ses désirs pour son plaisirs pour montrer mon entière appartenance a lui...
Avant de partir pour me laisser reprendre ma vie, il me murmura que le mois prochain, il me réservait une surprise...
Ce n'était pas mon amoureux mais juste un amant de mon imagination, qui état devenu mon maître, par jeux, pour mon plaisirs et le sien, pour celui qui se reconnaitrait en lui, pour connaître les limites de ma sexualité... Pour ceux qui en douteraient, que ce n'est que du rêve, et bien, et si ils avaient raison de......

D'après une idée venant d'un texte de prayana et modifier par moi, j'espère qu'elle m'en voudra pas...