Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Pages

Compteur

compteur gratuit

307269 35178780 34876593 H212841 L
De mon petit séjour à Barcelone, a part la ville qui est très belle et vivante, je ne ramène rien dans mes valises, plutôt déçu par ce que j'ai vu, professionnellement mais par contre.... J'ai etait séduite par les hommes et surtout leurs regards que j'avais du mal a soutenir, je baissais les yeux a chaque fois, signe de ma capitulation et lors d'une soirée dans un club, j'ai fini par céder a l'un d'entre eux.... Il m'a offert un verre, puis un autre, et encore un autre puis m'a invité a danser c'est a ce moment là que j'ai succomber a son odeur, il ne portait qu'une légère chemise en satin et a travers le tissus, je pouvais sentir sa musculation... Je me laisser guider par lui, me soumettant a sa façon de me faire vaciller et tournoyer, il me rassurait de sa force, mais ne me brusquer pas, sa douceur m'envouter, il me parlait en espagnol et je ne comprenais pas un mot mais c'était pas grave car ses mots était un chant doux a entendre et quand il s'exprimait en français, sa maladresse m'envoutais.... Après quelques verres de plus, il décida de me raccompagner a l'hôtel, je tenais a peine debout et mes rires était devenu trop facile... Mais signe que j'avais complétement baissé mes défenses.... Arrivé devant mon hôtel, il m'aida a regagner ma chambre, il m'embrassa soudainement et j'avoue que son baiser me fit fondre, je sentais mes jambes me lâcher, l'équilibre me faillir, il me regarda tout en me tenant la main et sans rien dire, me demanda la permission d'aller plus loin rien qu'avec son regard, reprenant un peu le contrôle je le repoussa gentiment pour ne pas passer pour une allumeuse mais tout en lui laissant la possibilité d'insister, ce qu'il ne fit pas, il me prit de nouveau la main et la porta a ses lèvres.... il me murmura quelque chose, en espagnol et s'en alla..... En me laissant là, devant la porte ouverte de ma chambre, j'aurais sans doute succomber devant une nouvelle offensive de sa part, ma déception était grande et je devais me résoudre a passer la nuit seule et a faire taire l'excitation qu'il m'avait apporté en solitaire, je e donnerais pas plus de détails sur ce sujet... Car j'étais intimement frustré d'en être arriver là...
Le lendemain, tout en essuyant un terrible mal de tête suite a mes abus de la veille, un livreur m'apporta un magnifique bouquet de roses d'un rouge intense avec un carte, que j'ai gardé, ou il était écris : "Gracias por esta noche, dulce y encantadora que pasé con un ángel de luz que me dio un rayo de calor en mi vida de los hombres poco, espero volver a verte pronto ... Besos. Manu" Et un numéro de téléphone....
Je traduis...

"Merci pour cette soirée, douce et charmante que j'ai passé avec un ange de lumière qui m'a donné un rayon de chaleur dans ma vie de petits hommes, j'espère vous revoir bientôt ... Bisous. Manu"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :