Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Pages

Compteur

compteur gratuit

" Voyez! Les voix puissantes de ma vengeance brisent le calme de l'air et se tiennent comme les monolithes de la colère, sur une plaine de serpents frémissant.

Je suis devenu telle une machine monstrueuse d'annihilation. Je ne regrette pas que mes mises en garde m'amènent à chevaucher sur les vents destructeurs qui multiplient les piqûres de mon amertume; et de grandes formes noires surgiront des fosses et vomiront leur pestilence dans son cerveau chétif.

J'en appel aux messagers du trépas afin qu'ils m'assistent afin de déchirer dans le délice, cette victime que j'ai choisie.

Silencieux est l'oiseau muet qui se nourrit de la pulpe du cerveau de celui (celle) qui m'a tourmenté(e), et son agonie devra être tel qu'elle lui arrachera des cris de douleur, afin de servir comme signaux d'avertissement à ceux qui me voudraient du mal.

Oh venez par le nom d'Abaddon et détruisez celui (celle) dont je donne le nom comme signe. Oh grands frères de la nuit, vous qui me réconfortez, vous qui chevauchez sur les vents chauds de l'enfer, vous qui habitez dans l'enthousiasme du diable; déplacez vous et paraissez! Présentez-vous à celui (celle) qui supporte la pourriture de l'esprit, qui se moque du juste et du fort; Oh kali arrachez sa langue et étreignez lui la gorge! Oh Sekhmet Percez ses poumons par des piqûres aussi douloureuses que celles des scorpions! Oh puissant Dagon plongez le (la) dans le vide lugubre! J'enfoncerais les barbelés de l'enfer plus a même dans son corps, et empalerait ses restes pour que soit accomplit ma vengeance! Shemhamforash! Gloire à Satan!"

 

Ce texte appartient a Anton Szandor LaVey.