Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Pages

Compteur

compteur gratuit

Il est communément considéré, que le Sataniste ne croit pas en Dieu. Le fait que le concept de " Dieu " fut par les différentes interprétations de l'homme si varié tout au long des âges, que le Sataniste accepte simplement la définition qui lui convient le mieux. L'homme a toujours créé ses " Dieux " de toute pièce, beaucoup plus que ses " Dieux" ne le créèrent lui-même. Dieu, pour certain, correspond à un être bénin, pour d'autre, à un être terrifiant.

Pour le Sataniste, " Dieu " -quel que soit le nom par lequel il est appelé ou pas -et considéré comme une simple puissance d'équilibre de la nature, et non comme quelqu'un se sentant concerné par la souffrance de l'humanité. Cette puissante force qui équilibre en permanence les flux de l'univers est beaucoup trop impersonnelle pour se soucier du bonheur ou de la misère des créatures faites de chaire et de sang vivant sur cette planète appelée "Terre".

Quiconque considérant Satan comme le mal, devra reconsidérer ses positions en pensant à tous les hommes, femmes, enfants, et animaux qui furent tués parce que c'était " la volonté de Dieu ". Ainsi une personne pleurant la perte d'un être aimé préférerai garder cet être aimé à ses cotés, plutôt que de le mettre entre les "mains de dieu"! Au lieu de cela, il est onctueusement consolé par le prêtre qui dit, "C'était la volonté de dieu"; ou "il est dans les mains de dieu, mon fils". De telles expressions sont une façon pratique pour le religieux de pardonner ou d'excuser le manque de pitié de "dieu". Mais si " Dieu " a le plein contrôle de ses actes et est aussi bénin qu'il est supposé l'être, pourquoi laisse-t-il ces choses arriver? Pendant trop longtemps les religieux se sont repliés sur leur bible et leurs dogmes pour prouver ou réfuter, justifier, condamner ou interpréter. Le Sataniste réalise que l'homme ainsi que les actions et réactions de l'univers, sont responsables de tout, et se trompe en pensant que quelqu'un s'inquiète pour lui quelque part "la haut". Nous n'allons pas rester inertes et accepter le destin sans rien faire juste parce que tel ou tel chapitre ou psaume nous demande de le faire, un point c'est tout! Le Sataniste sait que prier tous les soirs devant sa couche, ne sert à rien -en fait, cela réduit les chances de succès, car le dévot religieux se laisse aller sans réagir et prie pour des réalisations diverses qui, s'il prenait simplement les choses en mains, seraient accomplies sans aucun doute beaucoup plus vite! Le sataniste fuit les termes tel que "l'espoir" et "la prière" qui indiques une certaine attente. Si nous prions pour la réalisation d'un acte en espérant qu'il se réalise, nous n'agirons pas pendant ce moment là, d'une manière qui le fera se réaliser, nous perdrons notre temps. Le Sataniste, se rendant compte que tout ce qu'il obtient c'est grâce à lui-même, prend en main la situation au lieu de prier " Dieu" pour son aide. Penser positif et agir dans ce sens, conduit au résultat. Tout comme le Sataniste ne prie pas "Dieu" pour qu'il l'aide, il ne prie pas pour un quelconque pardon d'un péché qu'il aurait commis. Dans d'autres religions, par contre, quand un fidèle commet un acte " répréhensible ", il se voit dans l'obligation de prier son "Dieu" pour un éventuel pardon ou de se confesser à un intermédiaire afin de lui demander de prier "dieu" pour qu'il lui pardonne ses péchés. Le Sataniste sait que si prier ne sert à rien, se confesser à un autre être humain, n'est pas plus utile, et est de plus, dégradant. Quand un Sataniste fait quelque chose de mal, il sait qu'il est normal de faire des erreurs et s'il en est vraiment désolé, cela lui servira probablement de leçon comme tout un chacun, et il fera sûrement attention les prochaines fois, à ne pas recommencer les mêmes erreurs. S'il n'est pas sincèrement désolé de ses actions et qu'il les réitère encore et encore, il n'y a pas pour lui, de confessionnal ou de pardon à demander. Il ne peut en aucun cas se donner bonne conscience par ce genre de transaction, à la différence des personnes qui se confessent pour soulager leurs consciences et recommencent de plus belle à leur sortie du confessionnal. Il y a autant d'interprétation différente de "dieu" au sens commun du mot, qu'il y a d'individu. Les images vont: de la croyance en un dieu qui ressemble vaguement à "un esprit cosmique universel" à un dieu anthropomorphique portant une longue barbe blanche, et une paire de sandale. Même à l'intérieur d'une même religion, l'interprétation personnel du mot "Dieu" et sa "signification", diffère. En fait certaines religions vont jusqu'à étiqueter comme hérétique quelqu'un appartenant à une secte religieuse autre que la leur, même si l'intégralité des doctrines et suppositions divines sont pratiquement identiques. Par exemple: Les catholiques croient que les protestants seront jetés en Enfer simplement parce qu'ils n'appartiennent pas à l'église catholique. Dans le même ordre d'idée, de nombreux groupes dissidents du culte chrétien, tel que les églises évangéliques ou revivalistes, croient que les catholiques sont des païens qui vouent un culte à des idoles sculptées. (Le christ est dépeint comme une image physiologiquement analogue à l'être humain, et pourtant les chrétiens critiquent les cultes d'idoles des païens, tel que le vaux d'or). Le dieu de ces religions est le même au départ, chacun voit le chemin choisit par les autres comme un blasphème, et pour résumer, les religieux prient pour le salue les un des autres!

Ils méprisent leurs frères du sentier de la main droite, parce que leurs religions sont chargées d'interprétations différentes. S'il y a tant de façon de croire en "dieu", reste à savoir laquelle est la bonne! Les dévoués "Porteurs de lumière" s'évertuent à plaire à "dieu" pour pouvoir accéder aux "portes du paradis" qui leurs sont ouvertes à leur mort.

Néanmoins, si un homme n'a pas vécu sa vie en accord avec sa foi, il pourra en dernier recourt appeler un prêtre à son chevet pour les derniers sacrements. Le Prêtre viendra pour mettre les choses en ordre avec "dieu"et veiller à ce que le passeport pour le royaume des cieux soit prêt. (La secte Yezidis, qui "pactise avec le diable", a un point de vue différent. Ils croient que "dieu" est tout puissant, et qu'il pardonne tout, donc ils se disent que c'est le diable à qui il faut plaire, étant donné qu'il gère leurs vies terrestres. Ils croient tellement que "dieu" pardonne tout après la mort, qu'ils pensent pouvoir se passer de l'opinion que celui-ci puisse avoir d'eux, de leur vivant). Etant donné toutes les contradictions présentes dans les écritures chrétiennes, beaucoup de gens ne peuvent logiquement pas accepter la chrétienté de la manière dont elle a été pratiquée par le passé. Un grand nombre de gens commence à douter de l'existence de " dieu ", dans le sens chrétien du terme. Certain se sont donc fait appeler "Chrétiens athées".

En effet, la bible chrétienne est remplie de contradictions; mais qu'y a t'il de plus contradictoire, que le terme "Chrétiens athées"? Si les dirigeants de la foi chrétienne rejètent l'interprétation passée de "dieu", comment peut-on espérer que leurs fidèles adhèrent à celle-ci? Si l'on se penche sur tous les débats concernant la "vie" ou la mort de " Dieu " ; sous-entendu, son existence; on peut se demander, au cas ou il n'est pas mort, s'il n'a tout du moins pas besoin de soins médicaux!!!

 

Lolie