Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Pages

Compteur

compteur gratuit

Les vêtements

Des robes noires sont portées par les participants. Les robes peuvent comporter des capuches qui peuvent recouvrir le visage. Le but, en couvrant le visage, est de permettre la liberté aux participants d'avoir n'importe quelle expression sur leurs visages, sans souci. Cela réduit aussi le risque de distraction de la part d'un participant envers un autre. (Les femmes peuvent porter des vêtements sexuellement suggestifs si elles le désir). Des amulettes portant le sceau de Baphomet ou le traditionnel pentagramme de Satan sont portées par tous les participants. Les robes sont revêtues avant d'entrer dans la chambre rituelle, et sont portées durant tout le rituel. Il est possible, a la place de robe noire, de porter des vêtements noirs. Le noir est choisi comme couleur de vêtement pour la chambre rituelle parce qu'il est symboliquement la représentation des pouvoirs des ténèbres. Des vêtements suggestifs peuvent être portés par les femmes dans le but de stimuler les émotions des participants mâles, et de ce fait, intensifier l'effusion d'adrénaline ou d'énergie bioélectrique, qui assurera un travail plus puissant.

L'autel

Les autels antiques étaient fait de chair et de sang et les instincts naturels de l'homme étaient le fondement sur lequel ces religions étaient basées. Les religions "révélées", en "transformant" les penchants naturels de l'homme en perversions, transformèrent ces autels vivant en blocs de pierres et de métaux. Le Satanisme est la religion de la chair, plutôt que de l'esprit; donc, un autel de chair est utilisé logiquement dans les cérémonies Sataniques, dans la plus part par des cas. Le but d'un autel c'est de servir de point focal vers lequel toute l'attention est concentrée pendant une cérémonie. Une femme nue est utilisée comme autel, car la femme est un récepteur passif naturel, et représente la terre mère. Dans certain cas, la nudité rituelle de la femme servant comme autel peut être impossible. Ceci dit, elle peut être couverte partiellement. Si une femelle exécute un rituel seule, il est bien évident aussi, qu'aucune femme ne servira d'autel. Si aucune femelle n'est utilisée comme autel, celui-ci sera employé pour poser les objets utiles au rituel. Pour de grands rituels de groupe, on utilisera si possible un autel trapézoïdal d'environ Im20 de haut et d'environ Im80 de long sur lequel une femme pourra s'allonger. S'il est impossible d'avoir un tel autel, on peut utiliser n'importe quelle table faisant l'affaire. Si une femme est employée comme autel, les autres dispositifs peuvent être placés sur une table à la portée du prêtre. Le symbole du baphomet était employé par les chevaliers des templiers pour représenter Satan. Au long des âges, ce symbole a porté beaucoup de noms différents. Parmi eux on trouve: le Bouc noir, le judas, et plus souvent, le bouc émissaire. Baphomet représente les pouvoirs des ténèbres combinées avec la fertilité générative du bouc. Dans sa forme "pure", le pentagramme inclue un homme qui prend place dans la totalité du pentacle, les cinq points de l'étoile (trois points en haut pour la tête et les bras en croix, deux points en bas pour les jambes écartées) symbolisant la nature spirituelle d'homme. Dans le satanisme le pentagramme est tout aussi employé, mais comme le Satanisme représente les instincts charnels de l'homme ou encore le contraire de la nature spirituelle, le pentagramme est inversé afin de loger en son sein, la tête du bouc (ses cornes, représentant la dualité, élevées vers le haut comme un défi); les autres trois points proches du bas, représentant la trinité qui est niée par les satanistes. Les chiffres hébraïques présents dans le cercle extérieur du symbole représentent les enseignements magiques de la Cabale, correspondant aux lettres du nom "Léviathan", le serpent des abîmes, qu'on peut aussi identifier avec Satan. Ces lettres correspondent aux cinq points de l'étoile inversée. Le symbole de baphomet est placé sur le mur au-dessus de l'autel. Les bougies Les bougies employées dans les rituels Sataniques représentent la lumière de Lucifer (le porteur de lumière, la connaissance, la flamme de la vie, le désir brûlant, et les flammes des enfers). Seul des bougies noires et blanches doivent être utilisées dans les rituels Sataniques.

N'employer jamais plus d'une bougie blanche; mais utilisez de nombreuses bougies noires, autant qu'il en faut afin d'éclairer la chambre rituelle. Au moins une bougie noire est placée à la gauche de l'autel, représentant les pouvoirs des ténèbres et du sentier de la main gauche. Une bougie blanche est placée à la droite de l'autel, représentant l'hypocrisie des "mages blancs" et des adeptes du sentier de la main droite. Aucune autre source de lumière de doit être utilisée à part les bougies. Les bougies noires sont utilisées pour consumer les parchemins sur lesquels sont inscrites les demandes écrites des participants. La bougie blanche est utilisée pour la destruction des ennemis. Les parchemins sur lesquels des malédictions sont écrites, sont brûlés dans la flamme de cette bougie.

La cloche

L'effet de la cloche est utilisé pour marquer le début et la fin du rituel. Le prêtre sonne la cloche neuf fois, en tournant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre afin de diriger le son vers les quatre points cardinaux. C'est une façon de clarifier et de purifier l'air de tout son extérieur, et en fin de rite, à intensifier le travail effectué. La qualité tonale de la cloche devra être forte et pénétrante, plutôt que douce.

Le calice

Dans les rituels sataniques, le calice représente le calice de l'extase. L'idéal serait que le calice soit fait d'argent, mais si un calice d'argent ne peut être obtenu, on utilisera un autre métal tel que l'étain par exemple, mais jamais d'or. L'or ayant toujours été associé avec les religions du sentier "lumineux", et au royaume divin.

Quand il faut boire au calice, c'est d'abord le prêtre puis les autres participants, qui y boivent.

L'élixir

"L'élixir de vie" ou "fluide stimulant" employé par les païens a été corrompu en vin sacramentel par la foi chrétienne. A l'origine, l'alcool employé dans des rituels païens était bu afin de détendre et d'intensifier les émotions de ceux impliqués dans la cérémonie. Le Satanisme ne sacrifie pas son dieu, comme le font les autres religions. Le sataniste ne pratique aucune forme d'un tel cannibalisme symbolique, et retransforme alors le vin sacramentel employé par les chrétiens en son but original (afin de stimuler les émotions nécessaires au rituel satanique). Il n'est d'ailleurs pas utile d'utiliser du vin (toute boisson stimulant les participants peut être utilisée). L'élixir se trouve dans le calice, et est bu immédiatement à la suite de l'invocation de Satan.

L'épée

L'épée de pouvoir symbolise la force agressive, et intensifie les mouvements du prêtre. Une autre forme d'épée correspondait à la baguette magique employée dans

d'autres formes de rituel magique. L'épée est tenue par le prêtre et est employée pour être pointée vers le symbole de baphomet pendant l'invocation à Satan. Elle est aussi employée, comme indiqué dans des stades du rituel, à l'appel des quatre princes de l'enfer. Le prêtre enfonce l'épée dans le parchemin contenant les messages ou les requêtes après qu'elles aient été lues à voix haute; pour tenir ce parchemin tandis que la flamme de bougie le consume. Pendant qu'il écoute les requêtes des participants, et les répètes, le prêtre place l'épée au sommet de leurs têtes. Pour les rituels privés, si une épée ne peut être obtenue, un long couteau ou un bâton, peut être utilisé.

Le phallus

Le phallus est un symbole païen de fertilité qui représente la génération, la virilité, et l'agressivité. C'est encore un autre dispositif qui a été converti par la culpabilité des cérémonies du christianisme. Le phallus est la version non-hypocrite de l'aspergillus ou "arroseur d'eau sacré" employé dans le catholicisme! Le phallus est tenu dans les deux mains par l'un des assistants du prêtre, et secoué méthodiquement deux fois vers chaque point cardinal, afin de bénir le lieu. Tout symbole phallique peut être utilisé. S'il n'est pas possible de s'en procurer, on peut le fabriquer de plâtre, de bois, d'argile, de cire, etc. Le phallus est nécessaire seulement dans des rituels de groupe.

Le gong

Le gong est employé pour appeler les forces des ténèbres. Il doit être frappé chaque fois que les participants aient répété les mots du prêtre, "Gloire à Satan". Un gong est nécessaire uniquement dans des rituels de groupe. Pour une meilleure qualité tonale, un gong de concert est préférable, mais si on ne peut pas en obtenir, tout gong avec un ton riche et plein, peut être employé.

Le parchemin

Le parchemin est employé pour ses propriétés organiques qui sont compatibles avec les éléments de la nature. En gardant à l'esprit, les idées satanistes a propos du sacrifice, le parchemin employé sera fait d'une peau de mouton qui fut, par nécessité, tué pour nourrire. Un animal n'est jamais massacré dans l'unique but d'utiliser tout ou partie de son corps dans un rituel Satanique. Si vous ne trouvez pas un tel parchemin, un papier végétale ou banal peut le remplacer aisément. Le parchemin est le moyen par lequel, la requête ou le message écrit peut être consumé par la flamme de bougie et envoyé dans l'éther, l'astral. La requête est écrite sur le parchemin ou sur papier, lue à voix haute par le prêtre, et brûlé à même la flamme de la bougie noire ou blanche suivant le cas. Avant que le rituel ne commence, les parchemins contenant des malédictions, sont placés à la droite du prêtre, et les charmes ou bénédictionssont placées à sa gauche.