Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Pages

Compteur

compteur gratuit

Il y a trois types de cérémonies incorporés dans la pratique de la magie Satanique. Chacune d'elles correspondant à une émotion humaine fondamentale. Le premier rituel est appelé rituel de sexe. Un rituel de sexe est ce qui est communément connu sous le nom de sortilège ou charme d'amour. Le but, en exécutant un tel rituel, est de créer le désir chez la personne que vous convoitez. Si vous ne "visez" personne de spécifique, sur laquelle diriger votre attention et votre désir, vous ne réussirez pas à obtenir un quelconque résultat par l'intermédiaire de ce rituel. Il ne faut, de là, pas confondre enchantement d'amour et désir sexuel. 'Ce genre de rituel n'engendre qu'un désir sexuel et rarement (tout du moins chez la personne visée) une histoire d'amour réelle. L'enchantement à des fins d'accomplissements personnel, et pourquoi pas de désir de rencontre de l'âme sœur, quand il est accompagné par une magie cérémonielle, se retrouve dans l'une ou l'autre catégorie qui sont soit le rituel dit de "compassion" ou de "destruction", ou encore dans les deux à la fois. Si vous voulez ou requérez quelque chose sans lequel vous êtes triste ou ressentez énormément d'angoisse, et pouvez l'obtenir par l'emploi d'un quelconque enchantement, sans faire de mal, alors cela demande un rituel de compassion. Si vous désirez enchanter ou piéger une victime afin d'accomplir vos propres buts, vous emploierez un rituel de destruction. Il faut bien réfléchir avant d'utiliser tel ou tel sorte de rite, car si une erreur survient, elle pourrait engendrer de nombreuses complications dans votre vie de tous les jours. Le deuxième type de rituel est de nature compatissante. Le rituel de compassion, ou de sentiment, est exécuté dans le but d'aider d'autres personnes, ou soi-même. La santé, le bonheur conjugale, la marche des affaires, la réussite matérielle, les prouesses scolaires et de nombreuses autres situations, entrent dans le cadre des rituels de compassion. On pourrait dire évidemment que cette forme de cérémonie tombe dans le domaine de l'authentique charité, mais avant tout sachez que "charité bien ordonnée commence par soi-même". Le troisième type est le rituel de destruction. C'est une cérémonie employée à des fins de vengeances, de dédain, de mépris ou de haine. Il est autrement connu sous le nom de "malédiction" ou "agent destructeur". L'homme "éclairé", qui place toute réserve dans les "superstitions" tel que les malédictions, relègue sa crainte instinctive de la malédiction à son inconscient. De ce fait, le nourrissant d'une force phénoménalement destructrice qui se multipliera à chaque infortune. Bien sûr chaque fois qu'un nouveau revers survient, le non-croyant niera automatiquement tout rapprochement avec une malédiction, surtout si celle-ci semble le toucher.

Ce démenti du potentiel de la malédiction est l'ingrédient même qui créera son accomplissement, par l'intermédiaire de situations entraînant des accidents physiques ou non. Souvent, la victime niera toute implication magique à son destin, même au seuil de la mort. Cela n'enlevant rien à la satisfaction de la réussite du mage. Mais le super logicien expliquera toujours le rituel magique comme le résultat de "coïncidences". Si la magie est utilisée, la réussite de l'opération dépendra de la réceptivité de la personne qui doit recevoir la bénédiction ou la malédiction, suivant le cas. Dans le cas d'un rituel de compassion ou de sexe, l'aide demandée est délivrée, si le donataire a la foi et croit en la magie, mais la victime d'une malédiction est beaucoup plus encline à celle-ci si paradoxalement, elle ne croit pas en elle! Aussi longtemps que l'homme connaîtra la crainte, il requerra des moyens pour se défendre contre elles. Personne ne sait tout, et l'homme aura toujours peur de l'inconnu,

surtout s'il s'agit de forces potentiellement dangereuses. C'est cette crainte naturelle de l'inconnu, qui pousse l'homme de logique vers ses explications. Evidemment, l'homme de science est motivé par la découverte du sens même des choses inexpliquées. De plus, cet homme qui en appelle à la logique, est en toute logique, le dernier à reconnaître l'essence même de magie rituelle. Pourtant, quand la ferveur et la foi religieuse font paraître des blessures saignantes sur le corps d'un être humain, approximativement identique à celles du christ, on appelle ça "stigmate". Ces blessures apparaissent par suite d'une compassion extrême et violente pour le christ. Pourquoi, alors, devrait-on avoir des doutes sur les capacités émotionnelles de la crainte et de la terreur. Les démons auraient alors le pouvoir de détruire la chair, autant qu'une poignée de clous imaginaires, peuvent créer des plaies sanguinolentes sur une personne convaincue. N'essayez jamais, en définitive, de convaincre un sceptique sur lequel vous désireriez placer une malédiction. L'éclairer réduirait vos chances de réussites, et tout du moins la puissance avec laquelle, votre rituel agirait. Ecoutez avec assurance, quand il rit de votre magie, sachant ses jours comptés. Et par la grâce de Satan, il pourrait même mourir de rire!

AVERTISSEMENT! A CEUX QUI PRATIQUERAIENT CES ARTS

Concernant les rituels de sexes ou de luxures: Si vous êtes un homme, prenez du plaisir avec un délice lascif; si vous êtes une femme, ouvrez-vous lubriquement.

Concernant la compassion: Etre certain que vous n'aurez pas à regretter l'aide que vous avez donné aux autres. Soyez reconnaissant à la magie pour les choses qui viennent à vous par son utilisation. Concernant la destruction: Soyez assuré que par ce rituel, vous ne soignez pas, mais tout le contraire, et soyez sur qu'à la "vue" des malheurs qui frapperont votre victime; vous n'ayez aucun remord. CONNAISSEZ BIEN CES REGLES -OU DANS CHAQUE CAS VOUS CONNAITREZ UN RENVERSEMENT DE VOS DESIRS QUI VOUS NUIRAT, TEL LE REMORS, PLUTOT QUE DE VOUS AIDER!