Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Pages

Compteur

compteur gratuit

Le Maître de la Terre

Bélial signifie "sans maître", et symbolise la véritable indépendance et l'accomplissement personnel. Bélial représente l'élément de la terre, en ceci que la magie se pratique avec les deux pieds sur le sol en ne perdant jamais de vue la réalité.

LA THEORIE ET LA PRATIQUE DE LA MAGIE SATANISTE (Définition et But)

La définition de la magie telle qu'elle est donnée dans les livres, est: "Le changement des situations ou des événements en accord avec ses propres désirs, que des méthodes courantes ne changeraient pas, ni ne feraient évoluer". Cette définition laisse place à de nombreuses interprétations. Certains pourront dire que les procédures et instructions à une quelconque pratique magique ne sont rien de plus que de la psychologie appliquée ou des faits scientifiques, auxquels on donnerait une terminologie "magique", et ceci jusqu'à ce que ces détracteurs arrivent à un passage dans le texte qui n'est "basé sur aucun résultat scientifique connu". C'est pour cette raison qu'aucune tentative n'a été faite pour limiter les explications évasives d'une nomenclature générale. La magie n'est jamais totalement scientifiquement explicable, mais la science a toujours été, à une période ou à une autre, considérée par beaucoup comme de la magie. Il n'y a aucune différence entre les magies "blanche" et "noire", excepté une certaine hypocrisie de la part des soit disant mage blanc. Dans les traditions religieuses, la magie "blanche" est pratiquée par des personnes altruistes, débonnaires et dans des buts louables, alors que la magie "noire" est utilisée par les ambitieux avides de pouvoir, et à des fins mauvaises. Il arrive simplement que certaines personnes aiment porter des chemises de coton, tandis que d'autres préfèrent le velours ou la soie. Ce qui est plaisir pour certains, est peine pour d'autres, et il en est de même pour le bien et le mal. Chaque pratiquant de la sorcellerie œuvre en pensant qu'il ou elle agit justement. La magie est divisée en deux catégories, rituel ou cérémonie, et "non ritualiste" ou "manipulatrice". Les rituels magiques consistent à effectuer une cérémonie formelle, dans un lieu et à un moment précis. Sa principale fonction est d'isoler l'énergie produite par les émotions, et de la convertir en une force dynamiquement transmissible. C'est un acte purement émotionnel plutôt qu'intellectuel. Toute activité intellectuelle doit avoir lieu avant la cérémonie, et non pendant celle-ci. Ce type de magie est souvent connu sous le nom de "Haute Magie". Les magies "Non-ritueliques" ou "manipulatrices", appelées parfois "basse magie", consistent en la ruse et l'artifice afin d'obtenir et de créer par diverses façons, "des changements, conformément à une volonté". Dans les ages anciens, on aurait appelé cela "fascination" ou "mauvais œil". La plupart des victimes des procès de sorcière n'étaient pas sorcières. Souvent elles n'étaient rien de plus que d'excentriques vieilles femmes qui étaient soit séniles ou ne se conformaient pas à la société de l'époque. D'autres étaient des femmes exceptionnellement attrayantes qui faisaient tourner la tête des hommes mais qui n'étaient pas sensibles à leurs avances. Les vraies sorcières étaient rarement exécutées ou même jugées, étant donné que la plupart d'entre elles étaient compétentes dans l'art des enchantements et des charmes. Elles n'avaient donc pas souvent peur pour leur vie. De plus, la plupart des sorcières "dormaient" avec les inquisiteurs. La signification antique du mot fascination est: sorcellerie. Le don le plus important que possède la sorcière moderne c'est l'aptitude à attirer ou à utiliser cette fascination. Le mot "fascination" a parallèlement une origine occulte. La fascination était le terme que l'on donnait au mauvais œil. Fixer le regard d'une personne, autrement dit, fasciner, signifiait "maudire par le regard". Donc, si une femme avait le don pour "fasciner" les hommes, elle était considérée comme une sorcière. Apprendre à utiliser efficacement la puissance du regard, fait partie intégrante de l'entraînement d'une sorcière ou d'un sorcier. Pour manipuler une personne, vous devez en premier lieu être capable d'attirer et de tenir son attention. Les trois méthodes par lesquelles cette manipulation peut être accomplie sont:

l'utilisation du sexe, des sentiments, la subjugation ou toute combinaison de ceux-ci. Une sorcière doit décider dans quelle catégorie elle excelle le plus

naturellement. La première catégorie, le sexe, coule de source. Si une femme est attrayante sexuellement, elle devrait faire tout ce qui est en son pouvoir pour entretenir ce don, le sexe devenant l'outil le plus puissant qu'elle manipule, et qu'elle puisse manipuler. Une fois qu'elle a gagné l'attention de l'homme, en utilisant son sex-appeal, elle est libre de le manipuler à sa guise. La deuxième catégorie est le sentiment. Les femmes âgées font parties pour la plus part, de cette catégorie.

Incluant les "mamies gâteaux", sorcières qui pourraient vivre dans un petit cottage, et être considéré par les villageois comme étant de vieilles femmes un peu excentriques. Les enfants sont habituellement très attirés par ces sorcières, ainsi que les jeunes adultes qui vont les trouver afin d'être conseillés. Par cette fascination, ce genre de sorcière accomplit souvent ses désirs et buts une fois de plus par la "manipulation". La troisième catégorie est celle du merveilleux, de la subjugation.

Cette catégorie s'applique aux femmes étranges ou impressionnantes que ce soit par leurs parures, leurs statures, leurs regards etc. En conservant ce mystère et cette subjugation dont sont victimes de nombreuses personnes lors de leurs apparitions, elles fascinent et donc, peuvent manipuler leur environnement simplement parce que les gens ont peur des conséquences qui découleraient du refus à une de leurs requêtes. Beaucoup de femmes entrent dans plus d'une de ces catégories. Par exemple, la jeune fille qui a une apparence de fraîcheur et d'innocence, mais en même temps qui est très sexy, combine le sentiment et le sexe. Après avoir évalué leurs actifs, chaque sorcière doit décider dans quelle catégorie ou combinaison de catégories elle manœuvre, afin d'utiliser ces actifs dans leur forme correcte, et sans ambiguïté. Pour être un sorcier puissant, un homme doit de même décider de sa catégorie. Le beau ou l'homme sexuellement attirant faisant partie de la première catégorie, le sexe. Le second, la catégorie des sentiments, s'appliquant aux hommes plus âgés qui ont parfois, une silhouette elfique ou forestière d'un magicien, tel qu'on les voit dans les contes. Les "papis gâteaux" seraient aussi dans la catégorie du sentiment. Le troisième type, serait l'homme qui a une apparence diabolique ou sinistre. Après avoir évalué ses actifs, chaque sorcier doit décider dans quelle catégorie ou combinaison de catégories il manœuvre, afin d'utiliser ces actifs dans leur forme correcte, et sans ambiguïté.