Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Pages

Compteur

compteur gratuit

L'homme sait qu'il va mourir, un jour. D'autres animaux, quand approche leur mort, le sentent, tout en ne sachant pas ce qui va réellement se passer quand ils auront franchit le cap. Ceci dit, ils acceptent celle-ci gracieusement, sans crainte ou résistance. C'est un magnifique concept, mais qui tient pour vrai dans le cas où la mort de l'animal est inévitable. Quand un animal est malade ou blessé il luttera pour sa survie avec chaque once de force qu'il possède. C'est cet insatiable désir de vivre qui, si l'homme n'était pas "aussi évolué", lui donnerait de même, l'esprit de combat jusqu'à la fin, pour rester vivant. C'est un fait bien connu que beaucoup de gens meurent simplement parce qu'ils se laissent aller. Ceci est compréhensible si la personne est très malade, sans aucune chance apparente de s'en sortir. Mais ce n'est pas si souvent le cas comme on peut nous le laisser croire. L'homme est devenu paresseux. Il préfère prendre la voie de la facilitée. Le suicide même est devenu moins répugnant pour beaucoup de gens que tout autres péchés. La religion doit être à blâmer pour cela. ; La mort, dans la plupart des religions, est considérée comme un grand réveille spirituel auquel on se prépare toute sa vie. Ce concept est plaisant à ceux qui ne mènent pas une vie satisfaisante; mais pour ceux qui profitent pleinement de toutes les joies que la vie peut offrir, il y a fort à parier que la mort les effraye. Et c'est comme ça que tous devraient être. Ce sont les plaisirs de la vie qui permettront à une personne vivante de vivre après la mort inévitable de sa coquille charnelle. L'histoire montre que des hommes, qui ont passé leurs vies à poursuivre un idéal, deviennent des martyres. Les religieux et dirigeants politiques ont été très habiles en échafaudant leurs "plans". En élevant, par suite, le martyre en question, comme un exemple, ils montrent en fait que l'autodestruction volontaire va contre toute logique animal. Pour le Sataniste, le martyre et toute forme d'héroïsme aveugle, ne doit pas être associé à de l'intégrité, mais à de la stupidité. Cela, bien sûr, ne s'applique pas à des situations qui impliquent la sécurité d'un être cher. Mais donner sa vie pour quelque chose d'aussi impersonnel qu'un problème d'ordre religieux ou politique est l'ultime du masochisme. La vie c'est la grande indulgence; la mort, la grande abstinence. Une personne qui est satisfaite de son existence terrestre, considérera la vie comme une fête interminable; et personne n'aime quitter un endroit où il s'amuse bien. Par ailleurs, si une personne aime la vie qu'elle mène ici sur terre, elle ne voudra pas quitter facilement cette vie sous

prétexte d'une existence après la mort dont elle ne sait rien en définitive. Les croyances mystiques de l'est enseignent à leurs disciples de ne chercher à obtenir aucune réussite, satisfaction personnel ou confort matériel, afin d'accomplir à leur mort, une fusion à un "Cosmique Universelle"! Il est intéressant de noter que les endroits dans lesquelles ces types de croyances sont nés, sont des pays où les gains matériels ne sont pas faciles à obtenir. Pour cette raison, la croyance religieuse prédominante est celle qui enseigne à ses adeptes le rejet des choses matérielles. De cette façon, les gens sont apaisés et acceptent leur "lot", aussi médiocre soit-il.

Le Satanisme emploie et favorise les "étiquettes", les hiérarchies, qui si' elles n'existaient pas ne permettraient pas à beaucoup de monde, de comprendre comment fonctionnent nos communautés. Chacune d'elle permet de donner des significations à divers postes ou responsabilités pour lesquelles il est normal d'être reconnue, quand on les exerce. Les philosophies des religions de l'est prêchent la dissolution de l'ego .(encore appelé âme)de l'homme après qu'il ait mené sa vie, en fusionnant à un tout universelle qui les dissout. Il est inconcevable pour le Sataniste de concevoir un ego qui choisirait délibérément de se nier lui-même et de provoquer sa propre destruction. Dans des pays où ces religions sont implantées, il est évident, une fois de plus, qu'une philosophie qui enseigne la négation de l'ego lui-même, sert avant tous ses propres intérêts. Ainsi le peuple se contente de ce qu'il a, est tout le monde est content (que ce soit le clergé ou les politiques). La mystique de l'Est croit fortement en la réincarnation. Pour une personne qui n'a rien eu de bien dans sa vie, la possibilité qu'il fut un roi dans une vie passée ou qu'il en sera peut être un dans la prochaine, est très attrayant, et cela assouvi certainement son besoin de respect qui caractérise chaque homme. S'il n'y a rien dans cette vie

dont il soit fier, il peut se consoler en pensant, "il y a des vies futures qui seront certainement meilleur."