Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Compteur

compteur gratuit

Publié par Lolie

J'ai 50 ans. Mon fils s'est suicidé il y a de cela quatre ans, il avait 17 ans. Personne n'a compris ce geste à l'époque, même s'il présentait depuis quelques temps des signes de dépression.
Pour moi ce fut un choc. En rangeant ses affaires, j'ai compris, il y a trois un an de cela, son "s
ecret". Je pense que mon fils était homosexuel. J'ai retrouvé des revues érotiques masculines sous son lit et des lettres assez équivoques.
Je comprends maintenant cette douleur qui le hantait. Cette différence si mal acceptée...
Je ne comprends pas pourquoi il ne m'en a pas parlé. Il avait sûrement peur que je le rejette. Pourtant je l'aurais soutenu...
Il a choisi de partir plutôt que de faire face à la méchanceté humaine. Depuis quelques mois, les médias montrent l'homosexualité sous un nouveau jour. Peut-être qu'il aurait réagi différemment aujourd'hui. Car on peut être homo et vivre normalement, heureux.
J'ai trouvé votre site par un moteur de recherche. Je ne pensais pas que des sites aussi "sérieux" (excusez-moi) pouvaient exister. Je pense que votre rôle est primordial, pour les jeunes surtout.
Je voudrais dire à ceux qui ont peur de la réaction de leur famille : parlez-en ! Trouvez quelqu'un à qui tout dire.
Vos parents vous aiment. Ils ne vont sûrement pas sauter au plafond, mais ils vous aiment, ils comprendront. Ne gardez pas cette douleur en vous, ne partez pas sans rien dire, c'est terrible.
A tous (et toutes) je dirais : vivez heureux (heureuses), la vie est trop belle pour se laisser envahir par des préjugés et la connerie humaine.
A ceux qui rejettent les homos (ils sont de moins en moins nombreux) : foutez leur la paix ! Chacun a le droit de vivre sa vie !
A Gaël, mon fils : tu me manques terriblement mais je comprends ton choix... Pas une seconde ne passe sans toi...
Continuez à informer, continuez à vous battre pour le droit à la différence, le droit à la vie. Dites haut et fort que vous existez !


Merci de m'avoir lue.


Jeanne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article